Pour la première fois dans un JT : grâce à une 3D immersive, le 20H vous projette sur Mars

Description du sujet digitial
Sciences

OBJECTIF MARS - Grâce à un moteur graphique d'habitude utilisé pour les jeux vidéo, le JT de TF1 de ce soir part à la conquête de Mars, pour voir à quoi ressemblerait la vie humaine sur la planète rouge. Un procédé qui pourrait être utilisé pour toutes sortes de sujets d'actualité, au service d'une nouvelle pédagogie de l'information. Seul interdit : ne jamais tomber dans le gadget.

Visiter les futures implantations humaines sur Mars, évoluer dans ce que prévoient les scientifiques de la NASA, dans un univers en trois dimensions ultra-réaliste. C'est ce que verront ce soir les spectateurs du 20 Heures de TF1, le résultat de semaines de travail pour les graphistes du JT et la rédaction du 20 Heures. Que va-t-on voir au juste, comment cela fonctionne-t-il, et à quels autres sujets cette immersion 3D pourrait s'appliquer ? On a posé la question à Yani Khezzar, Journaliste à TF1, et responsable de l'innovation pour l'info de TF1.

Que va-t-on découvrir dans le 20 Heures de ce soir ?

Yani Khezzar : "Ce que l’on va voir c’est une première dans un JT en France, c’est l’utilisation d’un moteur 3D qui vient du jeu vidéo, mais appliqué à de l’information, pour de la 3D immersive. C’est cela qui est inédit, on va pouvoir prendre le téléspectateur par le main, et l’emmener dans un décor, et virtuellement changer d’endroit tout en restant dans un environnement 3D ultra-réaliste. Le premier épisode sera sur Mars, et comment la NASA prévoit d’y construire des habitations, c’est un bon sujet car la réalité virtuelle et la réalité augmentée donnent à voir ce qui ne peut pas être filmé, et aller filer un reportage sur Mars aujourd’hui ça coûterait un peu d’argent, surtout qu’on se projette un peu dans l’avenir, vers des choses qui ne sont pas encore construites, et c’est là l’intérêt de cette technologie, c’est de donner à voir ce que le futur nous réserve, et qu’on ne peut pas encore filmer."

Comment ça marche ?

Yani Khezzar : "C’est un moteur graphique qui nous vient du jeu vidéo, c’est sur lui (Unreal Engine - NDLR) que sont basés des jeux comme Unreal Tournament, Deus Ex, ou plus récemment Fortnite, et ce moteur est devenu si réaliste qu’il a dépassé le territoire du jeu vidéo, il est utilisé dans l’architecture, pour se représenter de futurs bâtiments et leur architecture intérieure, on l’utilise aussi dans le cinéma pour les effets spéciaux, et désormais pour de la télévision, où l’on a maintenant la capacité de faire de la 3D ultra-réaliste et où on a du mal à voir si ce que l’on voit est réel ou virtuel. Créer un décor tout entier prend plusieurs semaines, mais il y a surtout le travail journalistique qui va avec, ce n’est pas juste un joli décor pour s’amuser, c’est le support d’une information d’une explication pédagogique, donc il y a tout un travail de recherche et de vérification de l’info, et il faut la rendre visuelle et la plus simple possible à comprendre."

Lire aussi

A quels autres types de sujets cela pourrait s’appliquer ?

Yani Khezzar : "En fait c’est utile pour montrer tout ce que l’on ne peut pas filmer, ou qu’on ne peut pas faire venir sur le plateau. Soudain on peut imaginer faire venir sur le plateau de manière très réaliste une montagne, une voiture, un avion, qui correspondraient à un sujet d’actualité, et que l’on pourrait aller décortiquer, exploser, regarder les pièces à l’intérieur. Sur un décor virtuel on peut projeter l’avenir, on pourrait par exemple montrer les conséquences du réchauffement climatique, la montée des eaux." 

"(...) la vocation d’un JT ce n’est pas de faire Star Wars juste pour se faire plaisir, c’est de soutenir un propos, une pédagogie, une explication."- Yani Khezzar, Responsable de l'innovation pour l'Info de TF1

Toute l'info sur

La Lune avant Mars : la conquête spatiale redécolle

"Il ne faut surtout pas le voir comme un gadget, la vocation d’un JT ce n’est pas de faire Star WArs juste pour se faire plaisir, c’est de soutenir un propos, une pédagogie, une explication, et en fait pour s’immerger dans une explication, ce type de 3D est une nouvelle narration, encore plus claire pour le téléspectateur. A mesure que l’on maîtrisera cet outil, on pourra être plus réactifs sur l’actualité, et puis on achète toute une base d’objets au fur et à mesure, des personnages, des villes, des véhicules, autant de choses que l’on pourra dégainer plus rapidement pour illustrer une actualité. Ce ne sont pas les idées qui manquent, mais on a très envie de l’utiliser pour se projeter dans le monde de demain."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent