Des ondes radio mystérieuses découvertes en provenance d'une autre galaxie : "Rien à voir avec les petits hommes verts"

Des ondes radio mystérieuses découvertes en provenance d'une autre galaxie : "Rien à voir avec les petits hommes verts"

Sciences
DirectLCI
INTERVIEW - Des scientifiques du projet Breakthrough Listen ont récemment découvert de nouvelles impulsions répétées d'ondes radio en provenance d'une galaxie lointaine située à plusieurs milliards d’années-lumière de la Terre. L’origine de ces signaux reste inconnue. LCI a interrogé l’astrophysicien Fabrice Mottez pour faire le point sur les hypothèses.

Cela fait des années que les astronomes s’arrachent les cheveux à propos de mystérieuses ondes radio provenant d’une galaxie lointaine située à plusieurs milliards d'années-lumière de la Terre. D’une durée de quelques millièmes de seconde, ces signaux, appelés sursauts radio rapides (Fast Radio Burst, ou FRB, en anglais), apparaissent de façon aléatoire dans le ciel et sont souvent découverts des mois, voire des années, après leur arrivée sur Terre. 


Porté par le célèbre astrophysicien Stephen Hawking et financé par le milliardaire russe Yuri Milner, le projet Breakthrough Listen, en place depuis 2015, vise à observer ces phénomènes pour y rechercher un éventuel un signe d’intelligence extraterrestre. Cette semaine, des scientifiques de ce programme ont annoncé avoir enregistré 72 nouvelles impulsions en provenance des confins de l'espace. De quoi relancer l'enquête astronomique pour percer le mystère de ces signaux inconnus. 

Pour en savoir plus, LCI a interrogé Fabrice Mottez, astrophysicien au Laboratoire Univers et Théories (LUTH) de l'Observatoire de Paris

A quand remonte la première découverte de ces ondes radio ?


Fabrice Mottez : Ces signaux radio ont été détectés pour la première fois en 2007. Une équipe de chercheurs menée par le professeur Duncan Lorimer a alors repéré un signal cent fois plus fort que le bruit de fond, d’une durée de 5 millisecondes, parmi des données d’archives issues d’observations des Nuages de Magellan, effectuées cinq ans plus tôt avec le radiotélescope de Parkes, en Australie.


Pendant un certain temps, on a pensé que ces sursauts énigmatiques étaient des objets produits par la vie sur Terre et non des signaux provenant d’une galaxie lointaine. Lorimer et son équipe ont ensuite mis au point une méthode permettant de distinguer les signaux naturels des parasites. Au départ, personne n’y croyait trop. Lorimer n’avait d'ailleurs pu observer qu’un seul sursaut. Depuis, d'autres ont été découverts. Et on a fini par se persuader qu’il s’agissait bel et bien de signaux cosmiques et non pas d’artéfact.

Dès qu’on ne connait pas un truc, on commence par évoquer Dieu parce qu’il explique tout, ensuite que ce sont les extraterrestres.Fabrice Mottez

Mais l’origine de ces signaux reste donc encore inconnue aujourd’hui…


Ces signaux émettent des ondes radio de manière  intense, mais sur des périodes très courtes, de l’ordre de quelques millisecondes. Cela ne facilite par leur étude. Surtout, ce phénomène est relativement exceptionnel. L’observation de Lorimer est demeurée unique en son genre jusqu’en 2012 et la découverte par une équipe d’astronomes d’un signal baptisé FRB121102.


A la différence du sursaut repéré par Lorimer, ce signal se répétait et de façon aléatoire. A ce jour, les astronomes ont dénombré plus d'une centaine de sursauts. Il peut parfois se produire plusieurs fois pendant la même minute, puis plus rien pendant des jours, des semaines, voire des mois. On sait que c’est une petite galaxie, banale, qui n’a rien d’extraordinaire.

En vidéo

ARCHIVES - De nouvelles exoplanètes découvertes, mais c'est quoi une exoplanète ?

Certains avancent que ces signaux pourraient avoir une origine extraterrestre. Qu’en pensez-vous ?


Dès que nous ne connaissons pas un truc, nous commençons par évoquer Dieu parce qu’il explique tout, ensuite que ce sont les extraterrestres. Soyons clair : ces signaux d'ondes radio venus de l'espace n'ont pas été émis par des extraterrestres. L’hypothèse la plus en vogue actuellement est que le signal serait émis par un magnétar, une étoile extrêmement dense qui possède un champ magnétique très intense. Ce sont les objets connus les plus magnétisés de l’Univers. 


Leur champ magnétique changerait de configuration de temps à autre. Cela engendrerait des événements brutaux, appelés  éruptions. Cette théorie est plus raisonnable car elle se fonde sur des choses dont on sait qu’elles existent. A l'opposé,  les petites hommes verts ou des supers civilisations extraterrestres, rien n'est moins sûr...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter