Des vers géants envahissent les jardins français et menacent la biodiversité

Sciences

ECOLOGIE - Cette espèce paralyse sa proie grâce à un mucus toxique, puis la dévore. Elle peut s'attaquer à des animaux pesant jusqu’à 50 fois leur poids.

Au milieu des fleurs et autres plantes vertes de votre jardin se nichent peut-être un ver géant. Nommé ver plat à bandes, cette espèce a été découverte en France, notamment dans le département des Pyrénées-Atlantiques. 

Problème : à terme, ces grands mangeurs de vers de terre et d'escargots pourraient avoir une influence assez désastreuse sur l'environnement. En effet, les lombrics sont des ingénieurs: ils creusent des galeries qui aèrent le sol et permettent la circulation de l’eau. "L’impact de leur disparition, autant pour les systèmes agricoles que naturels, serait un désastre", souligne le Muséum national d’Histoire naturelle.

Ils paralysent leur proie puis les dévorent

"Le ver plat invasif est assez facile à reconnaître. Il est un peu aplati, noir avec deux bandes dorées", précise le Muséum, qui a lancé un appel à témoins en 2013. Une dizaine d'espèces de cet animal exotique ont ainsi pu être identifiées. 

Ses vers sont des Bipalium kewense. Deux des cinq espèces dites "géantes" peuvent mesurer jusqu'à 40 cm. Tous paralysent leur proie grâce à un mucus toxique, puis les dévorent. Ils peuvent s'attaquer à des animaux pesant jusqu’à 50 fois leur poids et se reproduisent par scissiparité (reproduction asexuée).

Lire aussi

Originaire d'Asie, "tous les plathelminthes terrestres sont des espèces invasives qui sont arrivées en Europe par le même biais, le transport de plantes", précise Jean-Lou Justine, coauteur de l'étude. "Ils représentent sans aucun doute une menace pour la biodiversité mais son intensité n'a pas encore été évaluée", ajoute-t-il. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter