Deux souris de même sexe ont fait des bébés

Deux souris de même sexe ont fait des bébés

Sciences
DirectLCI
GÉNÉTIQUE - Des chercheurs chinois sont parvenus à donner naissance à des souriceaux en bonne santé à partir de deux spécimens du même sexe. Une première mondiale.

C'est donc possible... Des scientifiques chinois ont supprimé les barrières naturelles qui empêchent deux mammifères de même sexe de se reproduire entre eux. Une équipe de chercheur de l’Académie des sciences chinoises a annoncé avoir donné naissance à des souris en bonne santé à partir de deux mères. Les souriceaux ont non seulement pu se développer mais ont également donné vie à leur tour à des souris en bonne santé. Ils ont reproduit l’expérience avec deux souris mâles, mais leurs descendants n’ont pas survécu plus de 48 heures après leur naissance.


Ces recherches, dont les conclusions ont été publiées jeudi 11 octobre dans la revue Cell Stem Cell, montrent qu’il serait possible de surmonter les obstacles à la production d’un embryon de souris, à partir de deux parents de même sexe au moyen de cellules souches et d’une modification génétique. Le professeur Zhi-Kun Li et ses collègues expliquent avoir voulu répondre à la question : pourquoi, à la différence des reptiles, des amphibiens et de certains poissons, qui peuvent recourir à la parthénogenèse, les mammifères passent-ils obligatoirement par la reproduction sexuée ?

De nombreux obstacles à la reproduction uniparentale n’ont pour l'instant pas été découvertsLe professeur Zhi-Kun Li de l’Académie des sciences chinoises.

Pour parvenir à réaliser cette prouesse, les chercheurs ont utilisé les ciseaux génétiques "CRISPR-Cas9", un outil découvert en 2012 par deux chercheuses : la Française Emmanuelle Charpentier, du Max Planck Institute for Infection biology (Allemagne), et l'Américaine Jennifer Doudna, de l'Université de Berkeley. Cet outil, comme son nom l’indique, permet de corriger l’ADN en vue, par exemple, de traiter des pathologies. Même s’ils se félicitent d’avoir réussi à franchir des barrières en matière de reproduction, Zhi-Kun Li et ses collègues reconnaissent que "de nombreux obstacles à la reproduction uniparentale n’ont pour l'instant pas été découverts".


Ce n’est pas la première fois que des scientifiques réussissent à créer des souriceaux à partir du matériel génétique de deux souris femelles. En 2004, l'équipe du professeur Tomohiro Kono, de l'Université d’agriculture de Tokyo, avait été la première à le faire. Les souris nées par ce biais présentaient toutefois des anomalies, et la technique employée était loin d’être simple à utiliser. Le fait que cette fois, les souris soient en bonne santé représente donc une première mondiale.

Demain, des bébés sur mesure ?

Ces recherches soulèvent par ailleurs de graves questions sur le plan éthique. En effet : il est désormais médicalement possible de choisir le sexe de son enfant, et jusqu’à la couleur de ses yeux, en opérant une sélection des embryons avant l’implantation. Des millions d’embryons pourraient ainsi être produits et passés au "screening" (en français, dépistage) génétique. Les travaux de ces chercheurs chinois ne manqueront pas de susciter des débats éthiques, à commencer par celui de la poursuite de ces travaux chez d’autres mammifères, et éventuellement un jour dans l’espèce humaine.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter