En direct du cratère de Gale : Curiosity vient de résoudre un nouveau mystère martien

Sciences
ESPACE - Grâce aux observations du robot Curiosity, qui explore la planète rouge depuis 2012, les scientifiques ont découvert comment s'est formé le mont Sharp, la plus célèbre des montagnes de Mars.

Curiosity - qui porte décidément bien son nom - vient de faire une nouvelle découverte sur la planète Mars. Le robot de la Nasa explore actuellement les environs du cratère de Gale, au centre duquel se dresse la montagne Aeolis Mons, également connue sous  le nom de mont Sharp. La formation de ce monticule, dont le sommet culmine à une altitude de 5.500 mètres, constitue depuis un longtemps un mystère pour les astronomes étant donné qu’il se situe au centre d’un cratère.


Cette curiosité géologique ne ressemble à rien de semblable sur Terre, d’où l’interrogation des scientifiques. Une nouvelle étude, publiée jeudi 31 janvier dans la revue Science, rapporte que les équipes de la mission ont fini par trouver un début d’explication. En utilisant les instruments de bord qui équipent Curiosity, elles ont pu mesurer d’infimes variations dans le champ gravité. 

Les mesures effectuées à l'aide des accéléromètres d'ingénierie du robot Curiosity (en gris) montrent une diminution de la force de gravité à mesure que le robot d'exploration de la Nasa grimpe sur les pentes du mont Sharp. Le taux de diminution du signal de gravité modélisé (noir) a permis aux chercheurs de mesurer la densité des roches constituant la montagne martienne.

Par le biais de ces mesures "gravimétriques", les chercheurs ont pu calculer la densité des roches situées sous les roues de Curiosity, de l'ordre environ 1.680 kg par mètre cube. C'est relativement faible, expliquent-ils, ce qui signifie que ces roches sont assez poreuses. Ils ont constaté, en effet, que les champs gravitationnels s’affaiblissent à mesure que l’altitude augmente. Selon eux, le mont Sharp s’est donc probablement formé à travers l’accumulation de dépôt de sable et de sédiments, sous l’effet des violentes bourrasques qui balayent la surface de l’astre.


La plus célèbre des montagnes martiennes se serait au total formée sur une période s'étalant sur plus de deux milliards d'années, à la suite de processus impliquant l'action durable de grandes quantités d'eau liquide. Lors de précédentes observations, le robot d'exploration de la Nasa avait déjà démontré que le cratère Gale hébergeait jadis un lac souterrain et que la région était probablement habitable, il y a quelque 3,5 milliards d'années, avec des conditions comparables à celles de la Terre en formation, où la vie a évolué à cette période.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Lune avant Mars : la conquête spatiale redécolle

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter