REVIVEZ - Des astronomes dévoilent la première photo d'un trou noir

Sciences

COSMOS - Pour la première fois dans l'histoire de l'astronomie, une vraie image d'un trou noir a été dévoilée ce mercredi après-midi. Les seules représentations que nous avions de ces objets célestes jusqu’à présent étaient des simulations numériques.

Les astronomes du projet Event Telescope Horizon (ETH) ont présenté mercredi après-midi le résultat d'une observation croisée qui a permis de capturer l'image d'un trou noir, une première dans l’histoire de l’astronomie. Selon la loi de la relativité générale publiée en 1915 par Albert Einstein, qui théorise le fonctionnement des trous noirs, l'attraction gravitationnelle exercée par ces mangeurs d'étoiles est telle que rien ne peut s'en échapper, ni la matière, ni la lumière. Par conséquent, ils sont invisibles dans l'espace. Les seules représentations que nous avions de ces objets célestes jusqu’à présent étaient donc des simulations numériques. 

Mais en combinant huit télescopes repartis sur le globe, l'EHT est parvenu à créer un télescope virtuel d'environ 10.000 km de diamètre, proche de la taille de la Terre. L'image qui a été captée a été dévoilée lors de six grandes conférences de presse organisées simultanément dans plusieurs villes du monde (Bruxelles, Santiago, Shanghai, Tokyo, Taïwan et Washington).  On y voit un rond sombre sur un disque rouge orangé d'intensité variable.

Live

L'IMAGE HISTORIQUE


Voici la photo en haute définition du trou noir supermassif M87*, dans la galaxie Messier 87.

C'EST FINI !


Merci à tous d'avoir suivi ce direct consacré à la présentation de la première vraie photo d'un trou noir. A bientôt pour d'autres aventures galactiques :)

RÉACTION


Joint par LCI, Guy Perrin, astronome à l'Observatoire de Paris, réagit à la diffusion de la première image du trou noir supermassif M87*.


"C'est formidable, d'autant que la qualité de l'image est excellente. C'est un grand pas dans l'existence des trous noirs. Nous pouvons voir pour la première fois l'ombre de M87*. C'est une sacrée prouesse technologique."

L'IMAGE HISTORIQUE


Voici la photo en haute définition du trou noir supermassif M87*, dans la galaxie Messier 87.

MAKING-OF


Par définition, un trou noir est noir. Pour l’observer, il faut donc un fond lumineux qui délimite ses abords.


Par le biais des radiotélescopes, les scientifiques de l'EHT ont pu capter le rayonnement ionisant émis par la matière, probablement du plasma, qui gravite autour du trou noir avant qu’elle ne soit aspirée par celui-ci. En se déplaçant, elle devient très chaude, brille et émet de la lumière. En photographiant le tracé lumineux, il est possible de redessiner sa silhouette.

COSMOS


Un rond sombre sur un disque rouge orangé d'intensité variable:  ce que nous apercevons sur cette image est la silhouette de M87*. Cet objet céleste est situé dans la galaxie Messier 87, située à 53 millions années-lumière de notre planète. Sa masse correspond à 6,5 milliards de fois celle du Soleil.

HISTORIQUE


Voici la première image d'un trou noir supermassif !

KEYNOTE


La conférence de presse vient de débuter. Dans quelques instants, nous allons découvrir la première image d'un trou noir supermassif. Un événement historique, trois ans après la détection d'un trou noir grâce aux ondes gravitationnelles.  

PROUESSE TECHNOLOGIQUE


"Capturer la silhouette d'un trou noir supermassif, c'est comme photographier un grain de pavot à 4000 km de distance", explique à LCI l'astrophysicien Jean-Pierre Laposa. Pour ce faire, les scientifiques et les ingénieurs du projet EHT ont combiné les données de huit télescopes répartis sur le globe pour créer un télescope de virtuel d'un diamètre proche de celui de la Terre.

CONFÉRENCE DE PRESSE


Suivez en direct les explications (en anglais) des scientifiques en direct de Bruxelles, à 15h.

HISTORIQUE


Selon nos confrères du journal Le Monde, la photo sera divulguée à 15H07 pétantes !

AUX ORIGINES


Les trous noirs supermassifs - tels que Sagittarius A* et M87* - étaient présents très tôt dans l'histoire de l'Univers. Ils se sont formés à la suite de la mort d'une étoile massive. Ces objets célestes sont immortels. Depuis 10 milliards d'années, ils avalent de la matière. Depuis, de nouvelles générations ont fait leur apparition dans le cosmos. Ces trous noirs dit stellaires, plus jeunes que les premiers, sont beaucoup moins massifs. Les astronomes en ont détecté onze dans notre galaxie.

ALBERT EINSTEIN 


Paradoxalement, Albert Einstein, qui a établi en 1915 la loi de la relativité générale qui permet d'expliquer leur fonctionnement, ne croyait pas à l'existence des trous noirs. Et encore moins aux ondes gravitationnelles, qui ont pourtant fourni la preuve irréfutable de leur existence en 2016. 


"C'est à la fois un triomphe, et une défaite pour Einstein. Il avait beaucoup d'humour. Je pense que s'il était encore en vie, il aurait été content d'avoir raison tout en ayant tort", s'amuse Jean-Pierre Lasota, de l'Institut d'astrophysique de Paris (IAP).

AU CŒUR DE LA VOIE LACTÉE 


Vous voilà au centre de la Voie lactée, à l'endroit même où se cache le trou noir supermassif Sagittarius A*. Dans cette vidéo, vous pouvez voir la matière danser autour de lui, irrésistiblement attirée vers le gosier dugargantua cosmique. Cette simulation numérique a été réalisée grâce aux supercalculateur Ames de la Nasa à partir des données produites par l’observatoire spatial à rayons X Chandra, qui observe la Voie lactée depuis 1999. 

QUI EST SGR A* ?


Sagittarius A* (abrégé : Sgr A*) est niché au centre de notre galaxie, la Voie lactée, à quelque 26.000 années-lumière de la Terre. Sa masse est équivalente à 4,1 millions de fois celle du Soleil. C'est probablement sa silhouette qui apparaîtra sur l'image dévoilée ce mercredi par les astronomes de l'EHT.

EVENT HORIZON TELESCOPE


Le projet Event Horizon Telescope (EHT), littéralement le "Télescope de l'horizon des événements", a été lancé en 2006. En combinant les données de huit observatoires repartis sur le globe, l'EHT est parvenu à créer un télescope virtuel d'environ 10.000 km de diamètre. Ce dernier étudie grâce aux ondes radio l’environnement immédiat de deux trous supermassifs : Sagittarius A* et Messier 87*.

THE COW


A la fin du cycle de vie d'une étoile, des trous noirs stellaires, beaucoup plus petits que les supermassifs dont il est question aujourd'hui, se forment dans les galaxies.


L'an dernier, des astronomes ont probablement assisté pour la première fois à la naissance de l'un d'eux, sous la forme d'un intense flash lumineux qui est apparu dans l'objectif des télescopes ATLAS de l'observatoire Keck, à Hawaï.

MONDIOVISION


Leur découverte sera dévoilée lors de six grandes conférences de presse organisées simultanément dans plusieurs villes du monde (Bruxelles, Santiago, Shanghai, Tokyo, Taïwan et Washington). L'événement sera également retransmis en direct sur Internet.  

MAKING-OF


Les seules représentations que nous avions de cet objet céleste jusqu’à présent étaient des simulations numériques. Pour capturer la silhouette du trou noir, ils ont utilisé des ondes radio. L'astrophysicien Jean-Pierre Lasota nous explique :

Un trou noir supermassif enfin pris en photo ? "C’est comme observer un grain de pavot à 4000 km de distance"

Un trou noir supermassif enfin pris en photo ? "C’est comme observer un grain de pavot à 4000 km de distance"

EXPLORE


Au fait, c'est quoi exactement un trou noir  ? Cet objet céleste possède une masse extrêmement importante dans un volume très petit, comme si la Terre était comprimée dans un dé à coudre. On vous explique :

EXPLORE - Le "trou noir" : pourquoi ce phénomène continue de nous fasciner

EXPLORE - Le "trou noir" : pourquoi ce phénomène continue de nous fasciner

BONJOUR


Bienvenue à tous dans ce live consacré à la présentation de la première image d'un trou noir supermassif,  un événement majeur dans l'histoire de l'astronomie. La conférence de presse est prévue pour 15H. 

Lire aussi

Le premier monstre cosmique à s'être laissé capturer a été débusqué au centre de la galaxie M87, à environ 50 millions d'années-lumière de la Terre. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter