Des chercheurs créent un soleil artificiel six fois plus chaud que le vrai

Des chercheurs créent un soleil artificiel six fois plus chaud que le vrai

Sciences
DirectLCI
EXPLOIT- Des scientifiques chinois ont battu un record, en réussissant à atteindre dans un réacteur à fusion nucléaire, sorte de soleil artificiel, une température de 100 millions de degrés celsius. Un pas en avant dans la recherche sur la production d’énergie.

100 millions de degrés Celsius : c’est la température qu’a atteint un réacteur à fusion nucléaire, ont annoncé les chercheurs de l’Académie chinoise des sciences. En d’autres termes, leur "soleil artificiel" a atteint une température six fois plus élevée que celle relevée au centre de notre Soleil, comme le rapporte Newsweek [article en anglais].


L’Institut de Sciences Physiques de Hefei travaille depuis 2006 sur la fusion nucléaire, avec le mini-réacteur "Experimental Advanced Superconducting Tokamak". Là où la fission nucléaire divise les atomes pour créer de l’énergie, la fusion joint des noyaux d’atomes plus légers, pour former en les combinant un noyau plus lourd. Cette réaction produit du plasma, un état de la matière. Mais la fusion nucléaire demande des conditions difficiles à atteindre, comme des pressions extrêmement hautes et des températures avoisinant les 150 millions de degrés. Les 100 millions de degrés qui viennent d’être atteints sont donc un grand pas en avant.

En vidéo

Les mystères du soleil

Objectif : produire une énergie propre

L’année dernière déjà, les scientifiques chinois avaient établi un record en parvenant à réussir à suspendre le plasma dans un état stable pendant plus de 100 secondes.


L’objectif de toutes ces recherches est de parvenir à produire une énergie propre et renouvelable. Mais le chemin est encore long. Entre autres défis, les chercheurs doivent encore trouver comment construire un réacteur capable de contenir et suspendre le plasma. Puis, une fois que cet équipement coûteux aura été élaboré, comment le rendre viable sur le plan commercial.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter