Un astéroïde va passer "sacrément près" de la Terre

DirectLCI
ESPACE - Un astéroïde de la taille d'une maison passera à seulement 44.000 kilomètres de la Terre. Rassurez-vous, vous avez un peu de temps pour vous organiser puisque le croisement est prévu le 12 octobre... et il ne présente "pas de danger", a annoncé jeudi l'Agence spatiale européenne (ESA).

"Nous sommes certains qu'il n'y a pas de risque que cet objet touche la Terre, donc il n'y a pas de danger d'aucune sorte", a déclaré à l'AFP Detlef Koschny, co-directeur du segment Objets géocroiseurs (Near-Earth Objects) de l'ESA.  Mais "il va passer sacrément près", reconnaît Rolf Densing, directeur des opérations à l'ESA.


Il se trouvera juste un peu au-delà de la "ceinture" où croisent les satellites géostationnaires.  "Les satellites les plus éloignés sont à 36.000 km de la Terre. Donc vraiment il s'en faut de peu", convient Rolf Densing.


L'astéroïde 2012 TC4 avait été découvert en 2012 mais il n'avait plus été observé pendant cinq ans et son orbite n'était pas bien connue. De ce fait, les astronomes ne savaient pas très bien à quelle distance il allait passer de la Terre. Puis il a de nouveau été repéré récemment par le VLT (Very large telescope) de l'Observatoire européen austral (ESO) au Chili. Ce qui a permis aux astronomes de calculer sa trajectoire. 

L'astéroïde mesure entre 15 et 30 mètres

"Il s'agit d'un très petit objet", "de la taille d'une grosse maison", a précisé Detlef Koschny. L'astéroïde mesure entre 15 et 30 mètres. Sa vitesse était de 14 km par seconde lorsqu'il a été observé, selon la Nasa. Si jamais l'astéroïde 2012 TC4 avait risqué de heurter la Terre, il n'aurait pas été nécessaire a priori d'évacuer la population, de l'avis de Detlef Koschny : "On aurait sans doute dit 'Ne restez pas près des fenêtres. Ouvrez-les pour éviter que l'onde de choc ne brise les vitres et profitez du spectacle'", assure-t-il.

Dans les prochaines semaines et jusqu'au 12 octobre, les astronomes vont traquer le petit astéroïde. "Nous avons encore deux mois et demi avant son passage au plus près de la Terre. C'est une bonne nouvelle", note Detlef Koschny. Le passage de cet astéroïde va offrir aux scientifiques une opportunité pour étudier sa composition : est-il fait de roche ou de fer ? Mais aussi de déterminer s'il est en rotation.

Plus d'articles

Sur le même sujet