Thomas Pesquet bientôt passager de Crew Dragon, le taxi spatial de SpaceX ?

La capsule Crew Dragon de SpaceX filmée lors de son arrivée à la Station spatiale internationale.
Sciences

ESPACE - L'astronaute Thomas Pesquet pourrait embarquer à bord d'un vaisseau de SpaceX pour rejoindre la Station spatiale internationale à l'été 2021.

On l'imagine déjà vêtu de la combinaison de SpaceX, en train d'embarquer à bord de la capsule Crew Dragon. L'astronaute Thomas Pesquet devrait repartir pour une deuxième mission à bord de la station spatiale internationale (ISS) à l'été 2021, pour une durée de six mois. Le Français devrait s'envoler du Centre spatial Kennedy, à Cap Canaveral en Floride (Etats-Unis), et non du cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan) comme la dernière fois, sans doute à bord du taxi spatial de l’entreprise spatiale du milliardaire Elon Musk.

Au vu des échecs de la capsule Starliner de Boeing et après le lancement réussi de la mission Demo-2, c’est vraisemblablement à bord d’une capsule Crew Dragon de SpaceX que l’astronaute français devrait en effet rejoindre le laboratoire spatial. L'agence spatiale russe (Roscomos) était jusqu'à ce week-end encore la seule encore en capacité d’emmener l’Homme dans l’espace. Avec SpaceX, les Américains vont désormais pouvoir retrouver leur autonomie spatiale, après dix ans d'auto-stop à bord des vaisseaux Soyouz. 

Lire aussi

Au lendemain de ce lancement historique, l'astronaute Thomas Pesquet a d’ailleurs félicité l'agence spatiale américaine et SpaceX sur le réseau social Twitter. "Voilà le présent de l'exploration spatiale : bienvenue sur l'ISS (mon ancienne maison ;)) @AstroBehnken et @Astro_Doug ! Félicitations aux équipes de la @NASA et de @SpaceX, sans oublier tous les partenaires internationaux sur qui ce succès s'est appuyé", a ainsi écrit dimanche le Français, dont la prochaine mission en 2021 doit porter sur des recherches dans le domaine médical, en partenariat avec la Nasa.

En vidéo

SpaceX : la première partie de la mission réussie !

On va y travailler très très fort, ça devrait bien marcher.- L'astronaute Thomas Pesquet.

La date prévue par l'Agence spatiale européenne (Esa), qui finance la mission, "se trouve pour l'instant aux alentours de juin-juillet 2021", avait déclaré Thomas Pesquet lors d'une table ronde sur l'espace organisée à l'Assemblée par la Commission des affaires étrangères, présidée par Marielle de Sarnez (Modem), en janvier dernier. Ce vol de longue durée sera le deuxième pour l'astronaute français, qui avait effectué une première mission à bord de la station spatiale de novembre 2016 à juin 2017. "On va y travailler très très fort, ça devrait bien marcher", avait commenté l'astronaute à l'issue de la réunion.

Toute l'info sur

Thomas Pesquet dans l'espace

Si la deuxième phase de la mission, avec le retour de Crew Dragon sur Terre, se passe sans encombre, la Nasa pourra alors certifier la capsule de SpaceX. Sa première mission opérationnelle pourrait même être lancée d'ici la fin de l'année, a-t-elle fait savoir. L'agence spatiale américaine aurait même déjà passé commande à l'entreprise d'Elon Musk pour un second vaisseau. Si le taxi spatial Crew Dragon transporte désormais les astronautes américains, "la perte annuelle pourrait dépasser les 200 millions de dollars, une somme significative pour Roskosmos et son budget d'environ deux milliards", a calculé Andreï Ionine, expert à l'Académie spatiale Tsiolkovski de Moscou.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent