Une "mini-Lune" de la taille d’une voiture gravite au-dessus de nos têtes

[PHOTO D'ILLUSTRATION] L'objet "2020 CD3" serait au chevet de la Terre depuis trois ans.
Sciences

CORPS CÉLESTE - Des astronomes ont annoncé la découverte d'un objet inconnu en orbite autour de la Terre. Cette "mini-Lune", comme ils l'appellent, aurait été piégée par l’attraction gravitationnelle de notre planète il y a environ trois ans. Un événement rare qui met le petit monde de l'astronomie en ébullition.

Une Lune peut parfois en cacher une autre. Un tout petit corps céleste - de la taille d’une voiture - a récemment été détecté par une équipe d’astronomes de l’Observatoire Catalina Sky Survey, à Santa Catalina, près de Tucson dans l’Arizona (Etats-Unis). Cette "mini-Lune", baptisée 2020 CD3 et également connue sous le nom de code  C26FED2, aurait été capturée il y a trois ans par l’attraction gravitationnelle de notre planète.

L’objet a été repéré pour la première fois le 15 février dernier par deux astronomes américains. Les deux astrophysiciens ont attendu quelques jours avant d’annoncer leur découverte, le temps d’effectuer de nouvelles observations et de pouvoir confirmer qu’il s’agit bien d’un "orbiteur temporairement capturé" (ou TCO pour "temporarily-captured orbiter"), autrement dit une "mini-Lune". D'après ces scientifiques, l’objet mesurerait entre 1,9 et 3,5 mètres de diamètre.

Lire aussi

L'objet devrait quitter l'orbite de la Terre en avril

Le Centre des planètes mineures (MPC), l’organisme officiel chargé par l’Union astronomique internationale (UAI) de référencer les nouveaux objets, a annoncé cette découverte le 25 février dernier, dans une note. "La dynamique orbitale indique que cet objet est temporairement lié à la Terre",  dit le MPC, ajoutant qu'aucun lien avec un objet artificiel connu n'a été établi", impliquant qu'il s'agissait donc sûrement d'un astéroïde capturé par la gravité terrestre.

 "2020 CD3 ne fait que quelques mètres, ce qui est vraiment minuscule comparé à notre système Terre-Lune. Pour détecter un tel objet, il faut avoir du matériel de haute volée et regarder au bon moment, et dans la bonne partie du ciel ! Autrement dit, il faut un petit coup de chance quand même. La preuve, l'étude de sa trajectoire autour de la Terre montre qu'il serait en orbite autour de nous depuis 3 ans déjà ! Lorsqu'il a été intercepté, 2020 CD3 se trouvait à une distance de 0,0166 unité astronomique (soit 2,48 millions de kilomètres)", précise à LCI Anthony Salsi, astrophysicien à l'Observatoire de la Côte d'Azur.

Il s'éloigne du système Terre-Lune au moment où nous parlons.- Grigori Fedorets, de l'université Queen's de Belfast.

L'astrophysicien Tony Dunn a utilisé un simulateur orbital pour modéliser la trajectoire de CD3 2020 autour de notre planète. Et, comme vous pouvez le constater dans l'animation ci-dessus, l'orbite de ce petit corps céleste est assez instable. "Il s'éloigne du système Terre-Lune au moment où nous parlons", et devrait en sortir courant avril, a indiqué au magazine New Scientist le chercheur Grigori Fedorets, de l'université Queen's de Belfast. "Généralement, si l'orbite n'est pas stable, il ne reste pas longtemps. Au bout d'un moment, l'objet est expulsé", complète Guillaume Boileau, astrophysicien à l'Observatoire de la Côte d'Azur.

La première "mini-Lune" a été découverte en 2006

Si la découverte des astronomes de l’Observatoire Catalina Sky Survey est confirmée, ce serait le deuxième petit astéroïde connu à s’inviter au chevet de la Terre, avant de reprendre son voyage en solitaire autour du Soleil. Le précédent, RH120 2006 (également connue sous le nom de 6R10DB9), avait campé dans le voisinage de notre planète de septembre 2006 à juin 2007. Ce corps céleste, qui mesurait quant à lui entre 2 et 3 mètres, avait également été découvert par les astronomes de l’Observatoire Catalina Sky Survey.

En vidéo

EXPLORE - Titan , l'intrigante lune de Saturne

Plus généralement, une telle mini-Lune présente un réel intérêt sur le plan scientifique. En 2018, des travaux ont montré que ces corps célestes pouvaient nous aider à mieux comprendre la nature des astéroïdes, qui pour certains sont aussi vieux que le Système solaire. "CD3 2020 n'est pas menaçant. Ce type d'objet de quelques mètres se consume en grande partie ou éclate à haute altitude en rentrant dans l'atmosphère", souligne l'astrophysicien Guillaume Boileau. En l'étudiant, les scientifiques pourront néanmoins améliorer la manière de détecter ce type d'objet. Au cas où l'un d'eux se révélerait un jour beaucoup plus menaçant."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 5000 contaminations en 24 heures, une première depuis septembre

Vers la fin de l’attestation de déplacement pour Noël ?

Allègement du confinement : les questions en suspens avant l'allocution d'Emmanuel Macron

"L’eau ça mouille… " : quand Monoprix ridiculise les restrictions dans les rayons

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent