VIDÉO - Avez-vous déjà vu l’œil de Jupiter ?

DEMAIN
ÉNIGME - Saviez-vous que Jupiter cachait en son sein un gigantesque anticyclone ? Un phénomène rouge, beau et mystérieux que l'on appelle "l’œil de Jupiter" et qui sévit de manière toujours vivace sur cette planète gazeuse. Même s'il a tendance à rétrécir au gré des années...

Certains l'appellent "l’œil de Jupiter", d'autres "la Grande tache rouge".  Peu importe le nom qu'on lui prête, ce gigantesque anticyclone de l'atmosphère de Jupiter situé à 22° sud de latitude trouble tout le monde depuis environ trois siècles. Les scientifiques ne cessent d'observer cet étrange phénomène jovien. Ils ont pour ainsi dire beaucoup théorisé sur cette merveille de vision, flottant au milieu d'un écosystème bleuté et formant une sorte de tourbillon. 


C'est l’astronome Jean-Dominique Cassini qui, le premier, a donné l'alerte, en 1665, découvrant, parmi toutes les tempêtes faisant rage sur la planète gazeuse, ce gros grain de beauté rouge, pouvant varier en raison des nuages du saumon au gris lorsqu'on l'observe depuis la Terre. À défaut de le définir clairement, Cassini envisage la tache comme un point permettant de mesurer la période de rotation de Jupiter. C'est un premier pas vers l'éblouissement.

Depuis 1665, que savons-nous de plus ? En 2018, l'origine de cet anticyclone géant demeure toujours aussi mystérieuse. Tout juste sait-on, grâce aux sondes spatiales, que cet "œil" rétrécit d’année en année. Au XIXe siècle, il mesurait 41 000 km de long (on pouvait mettre trois fois la Terre dedans). Aujourd'hui, il fait moins de 16 500 km de diamètre (soit à peine plus que notre planète). N'empêche, cette énorme tempête a la capacité d'engloutir une à deux fois la Terre.

Pourquoi l’œil de Jupiter est rouge ?

En 2008, des chercheurs de l’agence spatiale américaine (Nasa) et de l’université du Nouveau-Mexique ont analysé la taille, la forme, la couleur, la trajectoire et la force des vents de la grande tache rouge depuis 150 ans. Et s'ils ont pu constater un rapetissement inéluctable, ils ont surtout découvert que cet anticyclone s’étendait en hauteur, comme une poterie en argile en train d’être façonnée. 


De plus, on note que le rétrécissement de la tache est accompagné d’une intensification de sa couleur orange sombre. D'où une question a priori primesautière et pourtant fort légitime que tout le monde se pose : pourquoi la Grande Tache Rouge est-elle rouge ? 

Là encore, le mystère reste entier et surtout, il reste ailleurs. Mark Loeffler et Reggie Hudson, deux astrochimistes américains, ont bien tenté de recréer en laboratoire la tempête de Jupiter, avec sa composition et sa température… Mais leur conclusion s'est révélée paradoxale : si la Grande Tache Rouge est censée avoir une température plus proche des échantillons qui produisent la couleur verte, ses nuages restent clairement rouges.

En vidéo

REVOYEZ - Mission à haut risque pour la sonde Juno, mise en orbite autour de Jupiter

L'espoir Juno

Le 25 février 1979, la sonde Voyager 1 a survolé Jupiter à 9,2 millions de km et a commencé à lever le voile sur ce gigantesque anticyclone rouge-orangé, à travers des premières images détaillées. Mais la récente mission de la sonde Juno, lancée le 5 août 2011 de Cap Canaveral en Floride et mise en orbite autour de Jupiter le 4 juillet 2016, a permis de voir plus près, à travers ses impressionnants nuages, pour tenter de percer ses mystères (et donc de taper dans son "œil"). 

En 2018, la sonde a survolé la planète gazeuse au plus près à 9000 kilomètres de distance, donnant accès aux meilleures images de cette tempête iconique. Il faudra nonobstant du temps pour que l'équipe analyse toutes les données transmises par les huit instruments de Juno qui étaient tous braqués vers la Grande Tache rouge lors de ce survol. Ainsi, ces données devraient donner un éclairage sur les origines, la nature actuelle et le devenir de cet "œil", autorisant des observations inédites sur l'atmosphère et l'intérieur de la planète gazeuse. 


Seule conclusion que les chercheurs de la mission peuvent tirer avec certitude : "plus on se rapproche de Jupiter, plus la planète devient bizarre".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

EXPLORE : plongée dans les mystères de l'espace

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter