EXPLORE - En route vers Triton, cette lune de Neptune qui abriterait un océan

Sciences

Toute L'info sur

EXPLORE : plongée dans les mystères de l'espace

ESPACE – La Nasa envisage de lancer une mission en direction de cet astre mystérieux. Cette semaine, nous consacrons notre format hebdomadaire Explore à Triton, la plus grande lune de Neptune.

Elle n'a pas été visitée par un vaisseau spatial depuis trente ans. Triton, la plus grande lune de Neptune, intrigue depuis longtemps les astronomes, en raison des geysers qui y ont été détectés. En 1989, lors de son survol par la sonde américaine Voyager-2, des panaches d’azote, s’élevant dans l’air à 8 kilomètres d’altitude, avaient en effet été repérés par les instruments de bord de l'engin. Or, de fait, ce cocktail "chaleur + eau" est propice à l’apparition de la vie. Pendant une partie de son histoire, si l'on en croit ces observations, Triton aurait donc été recouverte d’un océan liquide.


Toute la question est désormais de savoir si celui-ci existe encore de nos jours. Une autre question demeure : Neptune étant trente fois plus éloignée du soleil que la Terre, comment de l’eau peut-elle s’y trouver encore sous une forme liquide ? La température de l'eau dans l'océan de Triton pourrait être beaucoup plus froide que le point de congélation habituel (autour de -100 degrés Celsius). Selon les scientifiques, la présence d'ammoniac permettrait de la conserver à l'état liquide. Néanmoins, cela reste encore à prouver. La possibilité de l’existence d'un océan sur Triton signifierait en tout cas qu'une étendue encore plus vaste de notre système serait en mesure d’accueillir la vie.

Un satellite "rebelle" au comportement "excentrique"

En plus d’abriter un hypothétique océan sous-terrain, la lune principale de Neptune se distingue des autres satellites du Système solaire par son comportement "rebelle". Avec ses 2.700 km de diamètre, ce mastodonte est ce qu’on appelle un "irrégulier", c’est-à-dire qu'il n’a pas été formé en même temps que sa planète-mère. Si la grande majorité des lunes sont rangées sagement sur une orbite circulaire, les irréguliers, à l’instar de Triton, divaguent sur des orbites éloignées et inclinées, qui ressemblent bien davantage à des ovales qu'à des cercles.


Triton pousse l'excentricité jusqu'à tourner dans un sens opposé à celui de la rotation de Neptune. Une caractéristique qui fait dire aux astronomes que cette lune provient sans doute de la Ceinture de Kuiper, une région située dans les confins glacés de notre Système solaire. En ménage avec un autre astre, elle aurait été capturée par la gravité de Neptune alors qu'elle tournait autour du Soleil. 

Pour tenter de percer les mystères de Triton, l’agence spatiale américaine envisage d’envoyer un orbiteur vers Neptune. Une longue odyssée de onze ans attend néanmoins l’appareil, qui n’a toujours pas obtenu son feu vert. Pourtant, le temps presse. L'orbiteur - baptisé "Trident" - devra être sur place au plus tard avant 2040. En raison de son orbite particulière, Triton ne sera ensuite plus éclairée par le Soleil pendant 80 ans, rendant impossible de fait son observation.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter