EXPLORE - Pourquoi Pluton "la naine" pourrait redevenir une planète

Sciences
ESPACE - Pluton aurait dû rester classée comme planète, estime une étude de l’Université de Floride. Selon ses auteurs, la norme retenue en 2006 par l'Union astronomique internationale pour la déchoir de ce statut n'est pas validée par la littérature scientifique.

Le 24 août 2006, à l’issue de deux semaines de discussions et de débats houleux, l’Union astronomique internationale (UAI) décidait de déchoir Pluton de son statut de planète, ramenant à huit leur nombre dans le système solaire. Mais cette décision de rétrograder Pluton en "planète naine" était une erreur, selon une nouvelle étude parue le mois dernier dans la revue scientifique Icarus.  


Douze ans après la décision d’exclure Pluton de la famille des planètes du système solaire, le planétologue Philip Metzger, de l’université de Floride centrale (Etats-Unis), souligne que la norme retenue en 2006 n’est pas validée par la littérature scientifique. En deux siècles, une seule publication a utilisé cet argument, en 1802, fait valoir Metzger, qui propose donc de modifier la définition actuelle de planète et de réhabiliter Pluton.

Actuellement, trois conditions sont nécessaires pour qu'un astre puisse répondre au titre de planète : il doit tourner autour du soleil, être rond et avoir nettoyé le voisinage de son orbite. Si Pluton répond parfaitement aux deux premiers critères, ce n'est pas le cas du troisième. En effet, Pluton orbite dans la région de la ceinture de Kuiper, remplie d'astéroïdes et de débris. Ce qui élimine d'office l'astre de la liste des planètes, aux yeux de l'UAI.


Mais les auteurs de l'étude estiment que la définition d’une planète devrait reposer sur ses caractéristiques intrinsèques, et non sur des propriétés changeantes comme la dynamique d’une orbite. D'autant qu'aucune planète n'a complètement nettoyé son orbite, et que ce critère n'est donc pas valide. Metzger propose de retenir à la place le fait qu’elle soit assez grande pour que sa gravité l’ait rendue sphérique.

Ce professeur de l'Université de Floride est l'un des principaux artisans de la mission New Horizons, qui a pour but d'étudier Pluton et ses satellites. Il a de quoi être remonté car la sonde a quitté la Terre en 2006, alors que Pluton était encore une planète. Mais elle ne l'était plus lorsque la sonde l'a survolée en 2015.


Pluton était par ailleurs la seule planète de notre système solaire a avoir été découverte par un Américain, Clyde Tombaugh, en 1930. Depuis l'exclusion de l'astre, plusieurs tentatives ont été faites pour réhabiliter la planète naine, sans succès. Ce qui n'a pas découragé les Américains qui viennent de lancer un nouvel assaut. Pas sûr que cela suffise pour convaincre l'UAI.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

EXPLORE : plongée dans les mystères de l'espace

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter