Faire pousser des pommes de terre sur Mars ? Les scientifiques y croient

Faire pousser des pommes de terre sur Mars ? Les scientifiques y croient
Sciences
DirectLCI
(PRESQUE) SEULS SUR MARS - Une première expérimentation menée dans des conditions semblables à celles que l'on retrouve sur la planète rouge a donné des "résultats préliminaires encourageants". Les tests doivent durer cinq ans.

C'est sans doute un petit plaisir dont aurait rêvé le personnage de Matt Damon dans Seul sur Mars. Si l'installation des hommes sur la planète rouge n'est pas encore au programme, les scientifiques pensent déjà à remplir les assiettes de ses futurs habitants avec le péché mignon de bon nombre d'entre nous : la pomme de terre. Une première expérimentation menée par le très sérieux Centre international de la pomme de terre au Pérou a donné des "résultats préliminaires encourageants".

Menés entre le 14 février et le 5 mars à Lima, les tests ont été réalisés dans des conditions atmosphériques censées être semblables à celles de la planète Mars, reproduites sous un dôme baptisé CubSat. Les pommes de terre ont poussé dans une terre extraite du désert de la Pampa de la Joya, dans le sud du Pérou, où le sol est ce qu'on peut retrouver sur Mars. Ce n'est donc pas un hasard si la NASA envisage de construire dans cette région un centre d'expérimentations martiennes, comme il en existe déjà aux Etats-Unis, en Antarctique et en Russie.

Le fait qu'il y ait une croissance possible dans des conditions comme celles de Mars est une phase importante de cette expérienceJulio Valvidia Silva, astrobiologiste péruvien

"Si les tubercules peuvent tolérer les conditions extrêmes auxquelles nous les exposons ici, cela offre une bonne opportunité pour qu'elles poussent sur Mars", estime Julio Valdivia Silva, astrobiologiste péruvien lié à l'agence spatiale américaine.

"Le fait qu'il y ait une croissance possible dans des conditions comme celles de Mars est une phase importante de cette expérience", a-t-il ajouté.  Elle est prévue pour durer cinq ans. Et permet déjà de savoir qu'on ne mourra pas de faim à 76 millions de kilomètres de la Terre.

En vidéo

MRO, Curiosity : la planète Mars explorée sous tous les angles par plusieurs sondes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter