Froid glacial ou chaleur extrême ? InSight est le nouveau "Monsieur Météo" de... Mars

Sciences
ESPACE - Débarqué fin novembre à la surface de la planète rouge, l'engin de la Nasa collecte en temps réel des informations sur les conditions météo sur place. Un site internet permet désormais au grand public de les consulter quotidiennement.

La Nasa a maintenant un météorologue sur Mars. Arrivé le 26 novembre dernier, le module américain InSight a pour mission d’étudier pendant deux ans la structure interne de la planète rouge dans le but de mieux comprendre comment se forment les planètes rocheuses du Système solaire. Pour cela, l’engin est équipé d’un sismographe nommé SEIS (pour Seismic Experiment for Interior Structure).


Cet instrument scientifique, de fabrication française, lui permet d’étudier l’activité tectonique de notre voisine. L’appareil est tellement sensible qu’il est en mesure d’enregistrer la température extérieure, la direction et la vitesse du vent ou encore la pression atmosphérique.

Si vous allez à Elysium Planitia, prenez un pull !

L'équipe de la mission s’est donc amusée à créer un site internet rassemblant les données météorologiques récupérées par InSight. Un "bulletin météo" est ainsi diffusé chaque jour depuis le 11 février dernier. Les données sont mises à jour quotidiennement, mais avec un décalage de 24 à 48 heures.


L'atterrisseur de la Nasa a établi son campement sur une plaine plate appelée Elysium Planitia. Un conseil, si vous envisagez de vous y rendre, prenez un pull. Car l’hiver est plutôt rude dans cette région située juste au nord de l’équateur martien, comme en témoigne le dernier bulletin météo d’InSight.  Le 20 février, la journée y était ainsi ensoleillée, mais (très) froide puisque la température moyenne atteignait - 64 degrés Celsius ! Et un vent glacial, avec des rafales pouvant atteindre 38 kilomètres par heure, soufflait tout au long de la journée. 

De prime abord, de telles informations peuvent sembler futiles. Ces dernières jouent pourtant un rôle crucial dans la mission scientifique d'InSight. Pour éviter que les mesures du sismographe ne soient faussées, les ingénieurs de la mission sont en effet obligés de surveiller la météo, seconde par seconde, explique l'Agence spatiale américaine sur son site internet

Tout savoir sur

Tout savoir sur

21 juillet 1969-21 juillet 2019 : il y a 50 ans, l'homme marchait sur la Lune

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter