Gastronomie spatiale : cette laitue qui a poussé dans l'espace est aussi bonne que sur Terre

Entre 2014 et 2016, les occupants de l'ISS ont obtenu plusieurs récoltes de salades.
Sciences

GARDE-MANGER - Des astronautes ont fait pousser des salades dans la Station spatiale internationale. Ils en ont ramené quelques feuilles sur Terre qui ont été analysées. Résultat : elles sont aussi bonnes que celles cultivées sur le plancher des vaches.

A 400 kilomètres au-dessus du plancher des vaches, les résidents de la Station spatiale internationale (ISS) ont l’immense privilège de jouir d’une vue imprenable sur la Terre. Mais en termes de gastronomie, l’assiette est loin de ressembler à celle d’un restaurant étoilé. Cocktails de crevettes déshydratées, poulet et dinde irradiés, sel et poivre liquides, glaces lyophilisées... : pour des raisons évidentes de stockage mais aussi de conservation, les produits frais se font rares à bord de l’ISS.

Mais grâce au système Veggie (pour "Vegetable Production System"), développé par la société Orbitec pour le compte de Nasa, faire pousser des aliments frais devient enfin possible dans l'espace. La première laitue cultivée dans ces conditions ayant été jugée aussi sûre, nutritive et gustative que celles qui poussent dans les potagers, elle pourra ainsi dorénavant être inscrite au menu du laboratoire spatial. Pour le plus grand plaisir des astronautes... 

Toute l'info sur

La Lune avant Mars : la conquête spatiale redécolle

Lire aussi

Des analyses concluantes

Grosso modo, ce système de culture ressemble à une grosse boîte munie de diodes électroluminescentes et d’un système d’arrosage via un tube. Entre 2014 et 2016, les occupants de la station ont obtenu plusieurs récoltes de salades. Ils ont depuis diversifié la production en faisant pousser et fleurir des plantes et des tomates. Les salades ont été congelées puis expédiées sur Terre afin d’être analysées par la Nasa. Les résultats de cette étude, menée par Christina Khodadad et Gioia Massa, qui travaillent au Centre spatial Kennedy, viennent d’être publiés dans la revue Frontiers in Plant Science.

D'après les travaux de ces deux chercheuses, les laitues de l'espace sont aussi nutritives que les salades témoins cultivées sur Terre. Et ce, même si elles ont crû en impesanteur et en recevant plus de rayonnements cosmiques. Mieux encore, il se pourrait même - c'est le cas pour certains plants mais pas pour tous - qu'elles soient plus riches en éléments comme le potassium, le phosphore, le soufre ou le zinc. Quant au niveau d'antioxydants, ils sont identiques dans tous les échantillons.

A terme, ce potager spatial pourrait être implanté à bord des futurs vaisseaux pour des missions de longue durée ou au sein des bases qui seront implantées sur d'autres planètes, dans le but de permettre à leurs résidents d’être auto-subsistants.  Par ailleurs, en plus de fournir une source de nourriture aux voyageurs de l'espace, ses effets thérapeutiques, à l'instar de ceux du jardinage sur Terre, intéressent aussi tout particulièrement la Nasa.

En vidéo

3D IMMERSIVE - La vie sur Mars comme si vous y étiez !

Toutes nos infos sur la conquête de l'espace en cliquant ici.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent