"Génération Pesquet" : la tête dans les étoiles

"Génération Pesquet" : la tête dans les étoiles

JT 20H - Cinquante ans après la "génération Apollo" qui avait vu le jour le 21 juillet 1969, le rêve continue. De plus en plus d'enfants sont passionnés par le cosmos. À la Cité de l'espace à Toulouse, les jeunes ont déjà la tête dans les étoiles.

Le 21 juillet 1969, Neil Armstrong saluait les Terriens depuis la lune. "Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité" accompagne depuis 50 ans les passionnés de cosmos dont Thomas Pesquet. Cet ambassadeur de l'espace est un astronaute en mission pour parler de science avec les jeunes. Un enthousiasme populaire qui rappelle celui de 1969. Depuis 1982, dix de nos compatriotes sont allés dans l'espace.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 19/07/2019 présenté par Audrey Crespo-Mara sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 19 juillet 2019 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

LE WE 20H

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : "Du point de vue des idées, Zemmour c'est l'apogée du n'importe quoi", dénonce Castaner

REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

VIDÉO - "Sept à Huit" : les confidences d'Amel Bent sur sa douloureuse maternité

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.