Il n’avait plus été vu depuis plus de 25 ans : le cerf-souris reparaît au Vietnam

Il n’avait plus été vu depuis plus de 25 ans : le cerf-souris reparaît au Vietnam
Sciences

MYSTÈRE - Perdu de vue depuis plus de 25 ans par les scientifiques, le Tragulus versicolor, ou chevrotain à dos argenté, ou encore cerf-souris du Vietnam, est de retour ! Selon une étude parue en début de semaine dans Nature Ecology & Evolution, ce petit ruminant a été photographié récemment dans le pays asiatique.

Depuis plusieurs années, les nouvelles alarmantes au sujet de la disparition continue d’espèces animales se multiplient. Et si, ces derniers jours, un contre-exemple s’était fait jour du côté du Vietnam ? Il est vrai très rarement étudié par la communauté scientifique, un petit ruminant d’Asie a en tout cas fait son grand retour dans les radars et devant les appareils photos, selon une étude divulguée lundi dans Nature Ecology & Evolution.

Non repéré depuis plus de 25 ans, le chevrotain à dos argenté (Tragulus Versicolor), un mammifère également appelé cerf-souris du Vietnam, a en effet été de nouveau photographié… au Vietnam, seul pays où il serait présent. "Imaginez un cerf qui aurait été rétréci à la taille d'un petit caniche. Retirez lui ses bois et rajoutez lui deux petites canines. Puis plongez les deux tiers de l'animal dans un seau de peinture gris argenté : vous obtiendrez un chevrotain à dos argenté", explique à l'AFP Andrew Tilker du Global Wildlife Conservation (GWC), coauteur de l'étude.

Alors qu’ils craignaient que ce petit ruminant ne disparaisse, notamment à cause de la chasse au collet, les membres de Global Wildlife Conservation ont décidé de se mettre à se recherche malgré le peu d’informations à son sujet. Après avoir ciblé trois provinces vietnamiennes et interrogé les populations, ils ont ensuite placé des caméras dans les forêts avoisinantes. Pour un résultat très positif puisque plusieurs spécimens ont rapidement été repérés. 

"Découvrir qu'il est toujours là est la première étape pour déterminer le meilleur moyen de le protéger et s'assurer que nous ne le perdrons pas", explique An Nguyen, du GWC. En effet, la situation du cerf-souris demeure précaire. ‘‘Ce n'est pas parce que nous avons trouvé cette espèce assez facilement qu'elle n'est pas menacée’’, souligne ainsi Andrew Tilker. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter