ISS : à 17 ans, un lycéen britannique corrige les erreurs de la Nasa

ISS : à 17 ans, un lycéen britannique corrige les erreurs de la Nasa
Sciences
GÉNIE - Un jeune Britannique âgé de 17 ans a contacté la Nasa pour lui faire part des erreurs qu'il avait débusquées dans les données de la Station spatiale internationale.

Il n'a que 17 ans, pourtant, grâce à lui, la Nasa a mis le doigt sur une erreur dans ses propres données. Miles Soloman a en effet constaté que les capteurs de rayonnements de la Station spatiale internationale enregistraient de fausses données. Il a donc contacté directement la Nasa pour lui signaler le problème, raconte la BBC. "C'était plutôt cool", reconnaît l'adolescent auprès de Radio 4. Et la correction fut "appréciée" par la Nasa, qui a invité le lycéen à réfléchir avec elle à cette anomalie. 


Miles Soloman avait eu accès aux données spatiales dans le cadre d'un programme qui permet aux jeunes Britanniques de travailler sur la Station spatiale internationale. Cette fois-là, le jeune homme et ses camarades planchaient sur les niveaux de rayonnement de l'ISS, mesurés lors du passage de l'astronaute britannique Tim Peake dans le module. Son professeur de physique se souvient que Miles s'est levé subitement et a pointé une donnée négative. Or, l'énergie ne peut être négative. Et l'erreur se répétait ! 

Une anomalie dont la Nasa ignorait l'ampleur

L'adolescent a remarqué que lorsque rien ne touchait le détecteur, une mesure négative était enregistrée. Lui et son professeur ont alors envoyé un mail à la Nasa pour les prévenir. Si l'agence connaissait le problème, elle pensait que l'erreur ne se produisait qu'une à deux fois par an. Plusieurs fois par jour en réalité, mais les scientifiques ne s'en étaient pas aperçus, contrairement à l'adolescent. Les scientifiques ont alors rectifié le tir, grâce à ce lycéen de 17 ans. 


Et que se passe-t-il quand Miles Soloman raconte à ses copains ce jour où il a contacté la Nasa pour lui indiquer qu'elle faisait une erreur ? Ils réagissent avec "un mélange de jalousie et d'ennui profond", confie à Radio 4 ce jeune champion de la physique. 

En vidéo

Au cœur de la Station Spatiale Internationale

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Thomas Pesquet dans l'espace

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter