L'astrophysicien Stephen Hawking va voyager dans l'espace avec Virgin Galactic

DirectLCI
CADEAU - Le boss de Virgin Galactic, Richard Branson, vient d’offrir un ticket gratuit pour s’envoler dans l’espace à Stephen Hawking, le célèbre astrophysicien britannique.

Stephen Hawking a toujours rêvé de voyager dans l’espace. Un rêve que l’astrophysicien britannique, aujourd'hui âgé de 75 ans, pourrait bel et bien assouvir grâce à son ami milliardaire Richard Branson. "Je pensais que personne ne m'y emmènerait, mais Richard Branson m'a offert une place sur Virgin Galactic. J’ai dit 'oui' tout de suite et je n’ai jamais changé d’avis depuis ce jour",  a-t-il confié lundi à l’émission anglaise "Good Morning Britain". 


Atteint de la maladie de Charcot, une maladie neurodégénérative qui entraîne une paralysie progressive, Stephen Hawking se déplace en fauteuil roulant et parle à l’aide d’un ordinateur. En 2007, il expliquait, après avoir participé à son premier vol en zéro gravité à bord d'un Boeing 727-200, que les entreprises spatiales privées étaient vitales pour réduire le coût du tourisme spatial et le rendre accessible au plus grand nombre.

"Le professeur Stephen Hawking est l'une des personnes que j'admire le plus au monde, avait déclaré récemment Richard Branson. C'est un génie incontesté qui a ouvert les yeux sur les merveilles de l'univers, tout en restant un homme aimable et charmant. C'est la seule personne à qui j'ai offert un billet via Virgin Galactic, et il est inscrit en tant que futur astronaute avec nous si sa santé le lui permet".

Déjà 700 clients impatients, selon Virgin Galactic

Virgin Galactic, la société de tourisme spatial de l’emblématique et rêveur Richard Branson, a pour ambition d’envoyer une fusée à une altitude de 110 kilomètres, pour passer ensuite en vol suborbital et permettre à ses passagers de vivre quelques minutes d’apesanteur, avant de retrouver le plancher des vaches. L’entreprise indique avoir une liste d’attente de 700 clients impatients qui ont déjà payé d’avance le tarif de 250.000 dollars (soit 231.000 euros) pour un vol dont la date reste inconnue.


En février dernier, Virgin Galactic avait dévoilé en grande pompe la nouvelle version de son avion suborbital, SpaceShipTwo, seize mois après le crash lors d’un vol d’essai du vaisseau numéro un, qui a coûté la vie au pilote et grièvement blessé le copilote (voir vidéo ci-dessous). Cette catastrophe, qui a résulté d’une dislocation en vol de l’appareil à la suite d’une erreur de l’équipage, avait été un sérieux revers pour le tourisme spatial, dont Virgin Galactic est la pionnière. 

En vidéo

Virgin Galactic : comment la navette avait-t-elle explosé ?

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter