La Chine embarque la France dans sa future mission sur la Lune

Sciences
ESPACE - La France et la Chine ont signé lundi un accord pour aller ensemble sur la Lune. Quinze kilos de matériel français, destiné à effectuer des expériences scientifiques sur le satellite naturel de la Terre, seront à bord de la future mission Chang'e-6 prévue pour 2023-2024.

"La France va aller sur la Lune avec la Chine". Le  président de l'agence spatiale française (Cnes), Jean-Yves Le Gall, s'en est félicité, après avoir signé un accord "historique" de coopération avec l'agence spatiale chinoise (CNSA), à l'occasion de la visite en France du président Xi Jinping ce lundi 25 mars. Quinze kilos de matériel scientifique français seront ainsi embarqués à bord de la sonde lunaire chinoise Chang’e-6, chargée de recueillir des échantillons sur le satellite naturel de la Terre à l’horizon 2023-2024. 


"Nous allons mettre une caméra, un analyseur, nous allons faire de la chimie du minerai lunaire", a précisé à l’AFP le patron du Cnes. "La France va vraiment faire de la science sur la Lune et cela, nous ne l'avions jamais fait jusqu'alors", a-t-il souligné. Ce sera la première fois, en effet, que la France participera à une expédition là-bas.

La Chine, un pari sur l'avenir ?

Depuis l’annonce de son programme d’exploration lunaire, dont le coup d’envoi a été lancé en 2007 avec la mission Chang’e-1, la Chine démontre qu’elle peut aujourd’hui prétendre, sans avoir à rougir, au statut de grande puissance spatiale. Début janvier, Pékin a réussi à faire alunir l'atterrisseur Chang'e-4 et son robot motorisé Lapin de Jade 2 sur la face cachée de la Lune, ce que personne n'avait encore réussi jusqu'à présent.

En vidéo

Revivez l’atterrissage historique de la sonde chinoise Chang'e-4 sur la face cachée de la Lune

La mission Chang’e-5, dont le lancement est prévu en décembre, aura pour objectif de recueillir des échantillons sur la face connue de l'astre et de les rapporter sur Terre. Tout comme la mission Chang’e-6 à laquelle la France participera donc en principe. Cet accord fait de la France le pays du monde ayant le plus de coopérations spatiales avec la Chine. Un pari sur l'avenir.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

21 juillet 1969-21 juillet 2019 : il y a 50 ans, l'homme marchait sur la Lune

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter