La Chine va explorer la face cachée de la Lune

La Chine va explorer la face cachée de la Lune

Sciences
ESPACE – La Chine a lancé, dans la nuit de dimanche à lundi, un satellite chargé d’assurer les communications entre la Terre et un petit robot. Ce dernier aura pour mission d’explorer la face cachée de la Lune.

La Chine part à l’assaut de l’espace. Le pays investit des milliards d’euros depuis plusieurs années pour élaborer un programme spatial qui vise à mettre des humains sur la Lune dans la prochaine décennie et à posséder sa propre station spatiale habitée d’ici 2022. En attendant d'atteindre son objectif Lune, l’Empire du milieu a lancé un satellite relais, dans la nuit de dimanche à lundi. La fusée Longue Marche-4C a décollé lundi matin à 05H28 (23h28 dimanche à Paris) depuis la base de lancement de Xichang (sud-ouest), avec à son bord Queqiao, un satellite qui devra assurer les communications entre la Terre et un petit robot bientôt propulsé sur la Lune.

Le petit robot, baptisé Chang'e-4 du nom d'une déesse de la mythologie chinoise, va être envoyé d’ici la fin de l’année sur la face cachée de la Lune, une zone jamais explorée jusque-là, a expliqué l’agence spatiale chinoise. "Ce lancement est une étape cruciale pour la Chine dans son objectif de devenir le premier pays à envoyer une sonde capable d'alunir en douceur et d'explorer la face cachée de la Lune", a avancé Zhang Lihua, le responsable du projet. Positionné de façon à pouvoir avoir le robot dans son champ de vision tout en relayant les échanges avec la Terre, le satellite sera contrôlé par des techniciens restés sur Terre.

En vidéo

Les plus belles images de la super lune

La Chine veut donc devenir la première nation à inspecter cet hémisphère de la Lune invisible depuis la Terre et jamais exploré. Chang’e-4 devrait alunir dans le bassin Pôle Sud-Aitken, une zone censée avoir un grand potentiel pour les recherches, selon l’agence Chine nouvelle. Il sera suivi en 2019 de Chang’e-5, un autre robot ayant pour mission de collecter des échantillons.


Un premier véhicule, un rover du nom de Lapin de Jade, avait été envoyé sur la Lune en 2013 par les militaires chinois, en charge des programmes spatiaux. Mais son expédition avait été plutôt chaotique, le rover ayant connu des périodes de coma avant de réaliser sa mission d’exploration lunaire durant 31 mois. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Lune avant Mars : la conquête spatiale redécolle

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter