La NASA recrute un agent de protection de la planète... contre les contaminations extraterrestres

La NASA recrute un agent de protection de la planète... contre les contaminations extraterrestres

DirectLCI
EMPLOI - La NASA est à la recherche "d’un défenseur de la planète" afin de renforcer son équipe. La personne devra veiller à ce que les hommes et machines revenant de l'espace ne transportent pas avec eux un microbe extraterrestre.

Alerte emploi (original). La NASA cherche à recruter "un défenseur de la planète" contre les contaminations extraterrestres. Si l'intitulé vous fait sourire, sachez que c'est très sérieux. Créé en 1967, le poste a pour but de protéger l'espace planétaire en évitant que les humains ne contaminent planètes, lunes ou tout autre objet dans l’espace. Aussi, il doit veiller à ce que la Terre ne soit pas à son tour infectée par un microbe extraterrestre.


La multiplication des voyages dans l’espace justifie la création de ce poste, rapporte Business Insider. En explorant l’espace, les agences spatiales prennent au sérieux ce risque. Aujourd’hui, il existe seulement deux postes à temps plein dans le monde. L’un officie à la NASA, et l’autre au sein de l’Agence spatiale européenne. Ce poste a été créé dans le cadre du traité sur l'espace extra-atmosphérique de 1967 ratifié par les Etats-Unis. Selon cet accord international, chaque mission spatiale a au moins 1 chance sur 10.000 de contaminer un monde étranger.

En vidéo

Hubert Reeves : "Il n'y a pas de plan B, nous sommes condamnés à apprendre à vivre avec notre planète"

Une fiche de poste exigeante

Tout le monde ne peut pas postuler. Le candidat doit répondre à certaines conditions. Il doit disposer d’une expérience d’un an au poste d’employé civil de haut niveau pour le gouvernement et avoir une connaissance du domaine de la protection des planètes et tout ce qui en découle. Lorsqu’une sonde atterrit, il veillera que la Terre ne soit pas contaminée accidentellement par une particule extraterrestre. De fait, le travail implique de nombreux déplacements. Il devra se rendre dans des centres spatiaux du monde entier et analyser les robots revenant d'un voyage dans l'espace. Par conséquent, une des qualités requises est la diplomatie pour négocier des accords lors de discussions multilatérales. La liste ne s’arrête pas là. Un diplôme avancé en sciences physiques, en génie ou même en mathématiques est exigé. Le tout pour un salaire 187.000 dollars (157.700 euros environ) par an. Outre Mars, la NASA espère explorer prochainement d’autres planètes.

Plus d'articles

Sur le même sujet