La planète Uranus aurait une odeur... d’œuf pourri !

La planète Uranus aurait une odeur... d’œuf pourri !
Sciences

DÉCOUVERTE - Un chercheur britannique a détecté d'importantes traces de sulfure d'hydrogène dans l'atmosphère de la planète Uranus.

Info ou intox ? Uranus fait partie de ses planètes quasi-inconnues du système solaire. Elle n'a reçu qu'une seule visite de la sonde Voyageur 2... le 24 janvier 1986. Après maintes recherches, on en sait plus sur le système composé de 13 anneaux et 27 satellites. Longtemps, l'odeur d'Uranus a fait l'objet de spéculation, en raison de la présence de sulfure d'hydrogène dans son atmosphère est suspectée. 

En effet, Patrick Irwin du Département de physique de l'université d'Oxford ainsi que ses six collaborateurs auraient ainsi trouvé le moyen de démontrer que oui, la planète Uranus a bel et bien une odeur nauséabonde... et plus précisément d'oeuf pourri, comme le rapporte Sciences et Avenir. Le sulfure d'hydrogène, gaz incolore et composant naturel du pétrole est caractérisé par son odeur d'œufs pourris.

En vidéo

La Nasa lance TESS, un nouveau chasseur d'exoplanètes

Le chercheurs ont disséqué par spectroscopie la lumière infrarouge d'Uranus, comme ils l'expliquent dans un article paru dans la revue Nature Astronomy. "Les données Gemini, obtenues avec le spectromètre à champ intégrale proche infrarouge (NIFS), ont échantillonné la lumière solaire réfléchie provenant d'une région immédiatement au-dessus de la couche de nuages visible dans l'atmosphère d'Uranus", peut-on encore lire sur le site de Sciences et Avenir

Ainsi, ils ont détecté des traces de sulfure d'hydrogène dans la haute atmosphère d'Uranus. Cette recherche permettrait également de démontrer que les planètes géantes gazeuses intérieures, Jupiter et Saturne, ne sont pas formées de la même façon. En effet, dans leur atmosphère, on trouve a contrario de l'ammoniac. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Emmanuel Macron va prendre la parole mercredi à 20h

Par âge, avec écoles ouvertes, local ou juste le week-end... 5 nuances de confinement

Appelés à "défendre l’intérêt" du pays, les musulmans de France s’inquiètent d’une surenchère

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

Éventuel "reconfinement" : comment le gouvernement a changé de discours en quelques semaines

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent