La Terre est à son point le plus éloigné du Soleil : bigre, alors pourquoi fait-il si chaud ?

Sciences
ASTRONOMIE - La distance entre la Terre et le Soleil évolue tout au long de l'année. La nuit dernière, notre planète a atteint son aphélie, c'est-à-dire le point de son orbite le plus éloigné de son étoile. Alors pourquoi fait-il si chaud ? Explications.

Au cours de son long périple autour du Soleil, la Terre n’effectue pas une boucle parfaite. De ce fait, la distance qui sépare notre planète et son étoile oscille en permanence. Dans la nuit du 4 au 5 juillet, à 00h11 (heure de Paris), la Terre se trouvait justement à son aphélie, c’est-à-dire au point de son orbite le plus éloigné du Soleil, soit une distance de 152.093.407 km, rapporte le site du magazine Sciences et Avenir.


En dépit de la vague de chaleur exceptionnelle sous laquelle nous suffoquons, la Terre reçoit actuellement 7% de rayonnement en moins par rapport au périhélie (le point de son orbite le plus proche du Soleil), et le disque solaire apparaît environ 3,6% plus petit dans le ciel. Dans six mois, le 5 janvier 2020, la Terre se trouvera à 147.091.144 km de son étoile, soit au plus proche de l'astre. Une différence de cinq millions de kilomètres, tout de même, mais qui est imperceptible à l’œil nu.

Aucune influence sur les saisons

Ce phénomène d'aphélie n’a pas non plus d'influence sur les saisons (rappelons que c'est l'hiver dans l'hémisphère Sud), encore moins sur la météorologie. La raison ? Comme le rappelle le magazine sur son site, le calendrier des saisons est essentiellement influencé par l'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre par rapport au plan de l'orbite et la position de la Terre par rapport au Soleil qui déterminent la saison, et non par la distance. Quand l'hémisphère Nord est orienté vers le Soleil, l'ensoleillement est donc plus important : c'est l'été. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter