Le café serait meilleur avec de l’ail et le bœuf avec du chocolat (si, si, c’est une étude qui l’affirme)

Le café serait meilleur avec de l’ail et le bœuf avec du chocolat (si, si, c’est une étude qui l’affirme)

Sciences
DirectLCI
GOÛTS ÉTRANGES – Les associations d’aliments que ces chercheurs de l'université de Cambridge proposent ne sont pas très appétissantes. Selon leurs résultats scientifiques pourtant, elles donneraient plus de plaisir à nos papilles.

C’est bien connu, ou du moins le stéréotype est bien ancré, les Anglais ont des goûts plutôt éclectiques en matière d’alimentation. Il semblerait en revanche que la science leur donne raison. Une équipe de chercheurs de l’université de Cambridge affirme que le bœuf s’accommode particulièrement bien avec une sauce au chocolat, et le poulet avec des algues. 


Ils sont arrivés à cette conclusion en étudiant les composants chimiques partagés par différents ingrédients et les effets similaires qu'ils avaient sur nos récepteurs olfactifs, en se basant notamment sur 56.498 recettes trouvées en ligne. "Les recherches nous ont menés à ce qu’on appelle la gastronomie informatique, c’est-à-dire que nous pouvons nous appuyer sur une base de données des composants alimentaires pour changer la manière dont nous expérimentons la nourriture", a expliqué le physicien en charge de l’étude, Sebastian Ahnert, selon ses propos rapportés par la presse d'outre-Manche.

Les fraises s'associeraient parfaitement avec les moules

La semaine dernière, à l’occasion d’une conférence à Oxford, il a affirmé que les résultats permettaient d’associer des aliments qui a première vue n’iraient pas du tout ensemble. Ainsi en terme de goût, le café irait parfaitement avec l’ail, les fraises avec les moules, le poulet avec les algues ou encore le chocolat blanc avec le caviar. À la rédaction, nous n’avons pas pris le risque de tester mais quoi qu’il en soit, il en faut pour tous les goûts.


Le docteur Ahnert et son équipe ont également mis en évidence le fait que les recettes provenant d’Amérique du Nord, de l’Europe de l’Ouest et de l’Amérique latine partageaient des goûts similaires, contrairement à celles de l’Asie. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter