Le Dickinsonia, ovale et plat, est bien l'un des plus anciens animaux à avoir vécu sur Terre

Le Dickinsonia, ovale et plat, est bien l'un des plus anciens animaux à avoir vécu sur Terre

PALÉONTOLOGIE - Des chercheurs australiens ont découvert un fossile de plusieurs dizaines de centimètres de longueur qui pourrait être l'un des premiers animaux de l'histoire. Son origine remonte à un demi-milliard d'années.

Il était ovale et plat avec une sorte de dorsale centrale, mesurait plusieurs dizaines de centimètres de longueur et vivait au fond des océans, sans bouche, intestins ni anus, il y a un demi-milliard d'années. Des milliers de fossiles de "Dickinsonia" ont été retrouvés depuis 75 ans sur la planète, mais son appartenance au règne animal - l'un des grands règnes  du vivant, avec les plantes, les champignons... - faisait débat dans la communauté scientifique. Etait-ce un lichen ? Une amibe? Un ancien règne disparu ?

Des chercheurs de l'Université Nationale d'Australie (ANU) ont apporté la preuve selon eux décisive que la créature était bien l'un des premiers animaux  à avoir vécu, en tout cas le plus ancien jamais confirmé. Ils ont décrit leur méthode jeudi dans la prestigieuse revue Science. Jusqu'à présent, les paléontologues étudiaient la morphologie d'un fossile pour en déduire le type.

Lire aussi

Le "Graal" de la paléontologie

Ilya Bobrovskiy, jeune doctorant à l'université australienne qui se consacre à la reconstruction des paléoenvironnements de la partie est du nord de l'Europe, a à la place analysé des vestiges de molécules récupérées sur des fossiles, trouvés sur une  falaise du nord-ouest de la Russie, dans la région de la mer Blanche. Sur ces fossiles, il a retrouvé des molécules exclusivement animales : une  forme de cholestérol.

"Le plus dur a été de trouver des fossiles de Dickinsonia contenant encore  de la matière organique", explique le chercheur, qui a donc dû aller jusqu'en  Russie pour dénicher les spécimens, enfouis dans la roche de la falaise. "Les molécules de graisse fossile que nous avons découvertes prouvent que  les animaux étaient grands et nombreux il y a 558 millions d'années, des  millions d'années avant ce qu'on croyait", dit le professeur de sciences de la  terre à l'ANU Jochen Brocks. Pour l'université, il s'agit ni plus ni moins du "Graal" de la  paléontologie.

Prouver que Dickinsonia était animal ne marque pas la fin du mystère. On ignore encore comment il se nourrissait (sans bouche) ou se reproduisait. Surtout, des calculs statistiques sur l'ADN laissent penser que le règne  animal remonte à 720 millions d'années. Il reste donc un fossé de quelque 160  millions d'années à combler, jusqu'à l'apparition de cette créature plate et  ovale.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 61.000 nouveaux cas en 24 heures, "record" de cette 5e vague

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Covid-19 : passeport vaccinal, télétravail... Le Royaume-Uni serre la vis

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.