Le vent repousse le lancement de la fusée européenne Vega au 17 août

Photo prise le 5 décembre 2016 à Kourou, en Guyane française, qui montre le lancement de la fusée Vega.
Sciences

ESPACE - Le décollage de la fusée européenne a dû être reporté à cause de vents persistants. Arianespace a annoncé ce mercredi que le tir depuis Kourou (Guyane) aurait finalement lieu à la mi-août.

Nouveau report ! Après avoir déjà été annulé à quatre reprises (1 fois en mars à cause du coronavirus, 3 fois de suite en juin pour vents violents), le lancement de la fusée européenne Vega a de nouveau été repoussé. L'opération se déroulera finalement le 17 août prochain, toujours à Kourou (Guyane). Selon Arianespace, cette décision n'a rien à voir avec l'accélération de l'épidémie de Covid-19 dans la région mais s'explique plutôt par les conditions météorologiques attendues (de forts vents notamment). "Aucune amélioration de la situation météorologique n'étant attendue à court terme, Arianespace a décidé de reporter le lancement de la mission VV16 au 17 août, date à laquelle les modèles de vent observés sont plus favorables" détaille dans un communiqué l'opérateur. Il note aussi que le maintien de "vents défavorables sur une période aussi longue est inédit". 

Un nouveau marché spatial

Ce contretemps ne fait vraiment pas les affaires de l'Europe, tant la mission VV16 est cruciale. Il s'agit du premier lancement de vol groupé européen. Il va placer en orbite basse une multitude de satellites. Sept petits satellites (entre 15 et 150 kilos) et 46 nano-satellites (dont certains ne pèsent que 300 grammes) font partie de cette "grappe". Ils permettront notamment d'observer la terre, de disposer de données météorologiques complémentaires ou encore de favoriser les télécommunications. Daniel Neuenschwander, directeur du transport spatial européen de l'Agence spatiale européenne (ESA) avait annoncé à l'AFP que ce nouveau virage aiderait à "standardiser l'accès à l'espace pour les petites charges utiles. Elles vont pouvoir prendre le métro au lieu de prendre un taxi individuel". D'autres organisations dans le monde, SpaceX en tête, se sont déjà lancées sur ce nouveau marché, en plein développement et attractif car moins coûteux. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent