Les excréments des astronautes transformés en nourriture ? Des scientifiques se penchent sérieusement sur la question

Sciences
DirectLCI
ON N’ARRÊTE PAS LE PROGRÈS - Après l’urine transformée en eau potable, les excréments convertis en nourriture comestible ? Selon ScienceAlert, des chercheurs de l’université de Pennsylvanie travaillent sérieusement sur le sujet et ont déjà obtenu des résultats encourageants.

Régulièrement, l’idée d’un voyage spatial vers la planète Mars ressurgit. N’est-ce pas Elon Musk, qui envisage de voir des humains sur la Planète rouge en 2024 ? La prouesse technique serait immense et fabuleuse. Seulement, parfois, la technique se retrouve confrontée à des problèmes qui paraissent simples mais finalement, en regardant de plus près, extrêmement compliqués à gérer. Ainsi, il est de notoriété que la gestion des déchets humains provoque d’innombrables migraines au sein de la communauté scientifique, notamment du côté de la NASA, aux Etats-Unis.


Un voyage vers Mars durerait plusieurs mois et il faudrait même probablement près d’une année pour atteindre la fameuse planète. En comptant le voyage retour, la gestion des excréments des astronautes devient encore plus une question essentielle pour la réussite d’un tel projet. Et si une solution n’est pas trouvée, elle peut s’avérer carrément éliminatoire pour tous les audacieux qui souhaiteraient se lancer dans le grand voyage. Car, en effet, si l’urine et la sueur sont recyclables et déjà transformées en eau potable, qu’en est-il des excréments ?

Pour le moment, au sein de la station spatiale par exemple, les excréments des astronautes sont renvoyés sur Terre via des petits conteneurs qui se désagrègent en entrant dans l’atmosphère. Une solution inenvisageable pour un voyage au long cours vers Mars. Alors que faire ? Afin de limiter le poids des "bagages" lors des déplacements spatiaux, des scientifiques cherchent à recycler à tout-va. Par conséquent, pourquoi pas la matière fécale, "déchet" parfaitement recyclable ? Comme le raconte ScienceAlert, c’est la question essentielle que se sont posés des chercheurs de l’université  de Pennsylvanie.


Ces scientifiques américains ont mis au point une machine qui permet de transformer les excréments en nourriture après les avoir exposés à des microbes. Après biométhanisation et un processus proche de la digestion humaine, les selles deviennent ainsi des nutriments. "Ce qui est nouveau dans notre travail, c’est que l’on a retiré les nutriments et les avons placés dans un réacteur microbien pour cultiver de la nourriture", souligne Christopher House, le principal chercheur de cette étude. La substance obtenue - un mélange de graisses et de protéines - ressemble alors à une sorte de gelée. Reste que la technique demeure à l’état d’expérimentation, les tests devant se poursuivre afin, notamment, d’éliminer tout risque de contamination. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter