"Make our planet great again" : Macron dévoile les 18 lauréats de son appel

DirectLCI
MAKE OUR PLANET GREAT AGAIN - Le président de la République a dévoilé lundi 11 novembre les 18 premiers lauréats de son initiative "Make our planet great again". Initiative qu'il avait lancée après l'annonce par Donald Trump du retrait des États-Unis de l'accord de Paris.

Emmanuel Macron continue d'investir la scène environnementale internationale. Lundi 11 décembre, le chef de l'État a annoncé les 18 premiers lauréats de son initiative "Make our planet great again". Il l'avait lancée, formule en main, en juin dernier,  juste après l'annonce par Donald Trump du retrait des États-Unis de l'accord de Paris sur le climat signé au terme de la COP 21 en 2015. Sept femmes et onze hommes, originaires de six pays composent donc ce premier panel de lauréats. Parmi les projets retenus des chercheurs, 13 proviennent des États-Unis, les autres ayant été présentés par le Canada, l'Italie, la Pologne ou encore l'Inde et l'Espagne.


Lors de l'annonce de ces 18 lauréats, Emmanuel Macron a rappelé qu'il était désormais temps d'agir, alors que l'accord de Paris a été signé il y a de cela deux ans. "Si l'on veut mieux comprendre ce qu'il se passe, on a besoin de la science. On a besoin des étudiants, des chercheurs", a-t-il insisté lors d'un discours prononcé à l'occasion de l'événement "Tech for Planet" à la Station F. "La recherche fondamentale, la recherche appliquée, nous permettra de gagner cette bataille contre le réchauffement climatique", a-t-il ajouté. Des propos qui faisaient écho à ceux prononcés lors de son appel aux chercheurs lors du lancement de l'initiative "Make our planet great again". 

"'Make our planet great again' est une opportunité inattendue", a réagi l'une des lauréate, Alessandra Giannini. Cette scientifique italienne est actuellement en poste aux États-Unis, au sein de la prestigieuse université de Columbia à New York, et étudiera donc, en France, l'impact du changement climatique sur la saison des pluies en Afrique de l'Ouest. Pour l'une des autres lauréates, l'Espagnole Nuria Teixido, l'initiative lancée par Emmanuel Macron prouve "que la science a un rôle important à jouer face au changement climatique".


Une seconde sélection aura lieu au printemps 2018, cette fois-ci dans un calendrier coordonné avec l'Allemagne, qui a décidé de rejoindre le programme lancé par Emmanuel Macron. Pour l'occasion, une animation scientifique conjointe sera mise en place. 

En vidéo

CLIMAT : UN SOMMET DE PLUS POUR RIEN ?

L'annonce de ces premiers lauréats intervient à la veille d'un sommet consacré au financement de la lutte contre le réchauffement climatique. Pour Emmanuel Macron, il est hors de question de se montrer "fataliste" sur la problématique climatique. Lors de sa prise de parole, il a insisté une nouvelle fois sur sa volonté de "tout faire pour que la France soit le pays leader" de la lutte contre le réchauffement climatique. Il a une nouvelle fois encouragé "entrepreneurs", "étudiants" et "universités" à ouvrir la voie. "C'est notre vocation, et nous avons décidé de le faire".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter