Mission Proxima : Thomas Pesquet a débuté ses expériences scientifiques à bord de l'ISS

Mission Proxima : Thomas Pesquet a débuté ses expériences scientifiques à bord de l'ISS

JOURNAL DE BORD - A plus de 400 km au-dessus de nos têtes, Thomas Pesquet a débuté ses expériences scientifiques à bord de la Station spatiale internationale.

L’aventure spatiale de Thomas Pesquet de l'ISS peut enfin commencer. A peine arrivé à bord de la Station spatiale internationale, le Français a déjà fort à faire : avec au programme, plus d'une centaine d'expériences scientifiques à mener. Pendant six mois, Thomas Pesquet  va réaliser pas moins de 62 expériences pour le compte de l'Agence spatiale européenne (ESA) et du Centre national d'études spatiales (CNES). Et 55 autres en coopération avec les agences spatiales américaine, canadienne et japonaise.

Toute l'info sur

Thomas Pesquet dans l'espace

Le spationaute français n’a pas perdu de temps. Au premier jour à bord de l’ISS, il a lancé l’expérience "MATISS". Ce projet qui entre dans le cadre de la mission Proxima vise à tester en situation de micro-apesanteur de nouvelles surfaces antibactériennes dites "intelligentes". Ces dernières possèdent de minuscules callosités qui doivent permettre de modifier l’adhésion des micro-organismes. Autrement dit, des bactéries. Le but de cette recherche est de tester la contamination de ces surfaces pendant au moins trois mois, afin de sélectionner les meilleurs matériaux pour imaginer l’intérieur d’un futur vaisseau spatial plus facile à nettoyer dans l'optique de voyages lointains. En vue de la conquête de Mars, par exemple !

Au-delà du domaine spatial, MATISS trouvera des applications sur Terre : ces matières "auto-nettoyantes" pourraient être utilisées à terme dans les hôpitaux. Le Français Thomas Pesquet aura pour mission d’étudier l'impact de l'apesanteur sur la musculature, une analyse dont les résultats pourraient aider à soigner les myopathies. Le spationaute français expérimentera aussi des technologies susceptibles de révolutionner la purification de l'eau. Thomas a même dû subir un prélèvement de tissus au mollet, qui pourront ainsi être comparés après son séjour dans l'espace.  

En vidéo

Première journée dans la station spatiale internationale pour Thomas Pesquet

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Covid : près de 6.000 nouveaux cas positifs en 24H

    EN DIRECT - "Il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer réplique aux attaques d'Eric Zemmour

    VIDÉO - Jean-Michel Blanquer réagit au phénomène "Squid Game" : "Ne laissez pas les enfants seuls devant les écrans"

    VIDÉO - Texas : les images spectaculaires du crash d'un avion avec 21 personnes à bord, toutes rescapées

    REVIVEZ - PSG-Leipzig : bousculé, le PSG s'en sort grâce à Mbappé et Messi

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.