Une personne tatouée sur cinq aura des complications, une consultation leur est dédiée à l'hôpital Bichat

Une personne tatouée sur cinq aura des complications, une consultation leur est dédiée à l'hôpital Bichat

DirectLCI
INTERVIEW - La première consultation française dédiée aux patients souffrant de complications liées à un tatouage a ouvert en avril 2017 à l'hôpital Bichat à Paris. Un an plus tard,à l'occasion du Mondial du tatouage 2018 qui débute vendredi 9 mars, le Dr Kluger, responsable de la consultation, en tire un bilan "très positif".

C'était une première en France. En avril dernier ouvrait à Paris une consultation réservée aux patients souffrants de complications liées à un tatouage. Un vendredi par mois, les tatoués qui le souhaitent peuvent donc se rendre au service dermatologie de l'hôpital Bichat  suite à une complication qui peut provoquer douleurs et démangeaisons. 


Pour le docteur Nicolas Kluger, responsable de cette consultation, outre le fait de "poser un diagnostic et proposer aux patients un traitement", cette offre est censée "aider la recherche pour mieux limiter, voire prévenir les complictions liées aux tatouages". Pari réussi ? On fait le point avec le Dr Kluger.

En vidéo

Tatouages : Comment éviter les complications ?

Les biopsies du tatouage que l'on réalise pendant les consultations ne sont pas là que pour faire des diagnostics, mais aussi pour faire avancer la recherchDr Kluger, responsable de la consultation tatouages à l'hôpital Bichât

Le Mondial du tatouage se tient du vendredi 9 au dimanche 11 mars à la Vilette à Paris. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter