Mythes et réalités autour de la pleine lune : "Non, elle n'a pas le pouvoir de déclencher les naissances"

Sciences
LUNAIRE - Sa sphère ronde et brillante sera visible en entier ce vendredi 19 avril. L'occasion de revenir sur cette croyance populaire selon laquelle la pleine lune aurait le pouvoir de déclencher les naissances. Pour en savoir plus, LCI a contacté Isabelle Derringer, directrice de l'école de sages-femmes de Nantes.

A l'occasion du 50e anniversaire des premiers pas de l'Homme sur la Lune que nous fêterons le 21 juillet prochain, LCI vous propose une série d'articles sur les pouvoirs supposés ou réels de notre satellite. Après l'influence prêtée à la Lune sur la repousse capillaire, arrêtons-nous sur ce vieil adage selon lequel la pleine lune aurait le pouvoir de déclencher des naissances.

Les forums de discussions sur le web ont pris le relais des grands-mères pour colporter le vieux dicton selon lequel il y aurait davantage de naissances les soirs de pleine lune. Cette croyance populaire est encore véhiculée par certains obstétriciens et sages-femmes qui affirment être débordés les nuits de pleine lune par rapport aux autres jours de l'année. L'affaire avait notamment refait surface, il y a trois ans, à l’occasion de l’accouchement de Kate Middleton, l’épouse du Prince William, qui coïncidait avec une nuit de pleine lune. 


Mais d’où vient donc cet adage selon lequel le satellite naturel de la Terre aurait le pouvoir de déclencher les naissances ? "On trouve des références à cette croyance populaire dès l’Antiquité, notamment dans des écrits du philosophe grec Platon", rapporte à LCI Isabelle Derringer, sage-femme libérale et directrice de l'école de Nantes. "Elle repose sur une analogie entre le cycle lunaire, qui compte 29 jours, et le cycle menstruel de la femme, qui est de 28 jours", précise-elle. Cette professionnelle de santé affirme néanmoins n’y avoir jamais cru, tout comme la grande majorité de ses collègues. "Aujourd'hui encore, nous ignorons ce qui déclenche le travail chez la femme. Mais nous savons que la Lune n'a aucune influence", soutient-elle.

Scientifiquement, aucun lien n'a été démontré

Pourtant, sur certains blogs, des internautes s'efforcent, tant bien que mal, d'expliquer ce phénomène qui, selon eux, n'a donc rien de surnaturel. Parmi les théories les plus loufoques que nous pouvons trouver ici et là, l’une d’elles fait notamment un lien entre l’influence de la Lune sur les marées et le liquide amniotique de la mère, qui provoquerait la perte des eaux et de fait l'accouchement. L’occasion de rappeler que la Lune n’attire pas l’eau, mais déforme la Terre. D'où la variation de la hauteur du niveau des mers et des océans. Mais, sait-on jamais, après tout... 


La question a donc été étudiée sérieusement par plusieurs équipes de scientifiques à travers le monde. Ainsi, en 1988, des chercheurs de l’hôpital de Long Island, à New York, ont analysé les statistiques relatives aux accouchements spontanés tout au long de l’année 1994, soit l’équivalent de 3706 naissances durant 12 cycles lunaires. Ils ont ensuite comparé les naissances enregistrées pendant la pleine lune, la nouvelle lune, ainsi qu’au moment du premier et du dernier quartier. "Aucune différence significative n’a été observée entre ces quatre étapes du cycle en terme de fréquence de naissances", souligne Isabelle Derringer.

En vidéo

Djelani Maachi, un coiffeur lunaire à Paris

En 2005, une autre équipe américaine a épluché les dossiers de 564.039 naissances entre 1997 et 2001, soit l’équivalent de 62 cycles lunaires. Encore une fois, les scientifiques n’ont pas trouvé de corrélation. "Le seul fait notable : il y a plus de naissance la semaine que le week-end", s'amuse Isabelle Derringer. Plus récemment, des chercheurs indiens, dont les travaux ont été publiés en 2012 dans la revue Indian Journal of Public Health, ont de nouveau confirmé l’absence de lien entre le déclenchement de l’accouchement et la pleine lune. S'il en fallait plus pour s'en convaincre...

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Lune avant Mars : la conquête spatiale redécolle

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter