Après Hubble, le télescope spatial Chandra victime à son tour d'une panne mécanique

Après Hubble, le télescope spatial Chandra victime à son tour d'une panne mécanique

SÉRIE NOIRE - Deux des trois grands télescopes spatiaux de la Nasa sont tombés en panne en moins d'une semaine : après Hubble la semaine dernière, Shandra est à son tour à l'arrêt.

Semaine compliquée pour la Nasa. L’agence spatiale américaine a annoncé ce week-end que le télescope spatial Chandra a enclenché son mode sans échec en raison d’un problème avec son gyroscope. Ce nouveau pépin survient quelques jours seulement après une défaillance mécanique d'Hubble. Ce dernier est tombé en hibernation vendredi 5 octobre, lui aussi à cause d’une défaillance de son gyroscope.

Hubble est dans l’espace depuis 28 ans et Chandra depuis 19. La NASA assure qu’il s’agit d’une simple coïncidence si les deux télescopes se sont endormis à quelques jours d’intervalles. "Chandra a décidé qu’il avait lui aussi droit à une petite vacance, comme Hubble", a lancé sur Twitter l’astrophysicien Jonathan McDowell, qui travaille sur le programme Chandra. Depuis son lancement en 1999 par la navette spatiale Columbia, l'observatoire de rayons X de la Nasa et Hubble ont fourni aux astronomes une immense quantité d'informations sur l'histoire du cosmos. 

En vidéo

EXPLORE - Retour sur l'aventure du télescope Hubble

Hubble et Chandra étant désormais en panne, seul Spitzer est en ce moment pleinement opérationnel.

Les articles les plus lus

Covid-19 : Véran confirme "des mesures supplémentaires" si le virus continue sa progression

Cluster en Haute-Savoie : que faisait le groupe d'étudiants britanniques dans cette station de ski ?

En cas de reconfinement, Blanquer aspire à garder les écoles ouvertes

EN DIRECT - Covid : les États-Unis dépassent la barre des 25 millions de cas recensés

Covid-19 : l'Espagne n'a plus les moyens de reconfiner

Lire et commenter