Un nouveau robot vient de décoller pour Mars (et il est un peu français) : ce que les scientifiques espèrent découvrir

Sciences
ESPACE - La sonde de la Nasa doit décoller samedi vers Mars. Si tout va bien, elle atteindra sa destination finale au mois de novembre. Sa mission ? Etudier l'activité tectonique de l'astre pour mieux comprendre comment se forment les planètes rocheuses. A bord, un sismomètre mis au point par le CNES.

Mission InSight, parée au décollage ! L'agence spatiale américaine s'apprête à mener sa première mission vers Mars depuis Curiosity, il y a maintenant six ans. Ce samedi 5 mai 2018, la sonde sera propulsée en direction de la planète rouge à bord d’une fusée Altas V. 

Le lancement de l'engin a eu lieu comme prévu à 13h05 (heure de Paris) depuis la base Vandenberg de l'US Air Force, près de Santa Barbara en Californie. Un départ qui aurait à l'origine dû se produire en 2016. Mais la découverte quelques mois avant le tir de fuites sur un des instruments de l'appareil avait conduit à son report. Les fenêtres de tir favorables pour Mars ne se présentent que tous les 24 à 26 mois, il aura donc fallu patienter jusque-là. 


Une fois là-bas, la sonde spatiale de la Nasa écoutera battre "le cœur" de la planète rouge, en mesurant ses activités sismiques, avec l'espoir de parvenir à mieux comprendre l'histoire et la structure de cette planète. 

C’est quoi sa mission exacte ?

Pendant deux ans, dans le cadre de la mission de géophysique du Programme Discovery, l'engin sera chargé d'étudier l'activité tectonique de la planète rouge par le biais de trois instruments : un sismomètre (SEIS), développé par le Centre national d'études spatiales (Cnes) français, un dispositif permettant de localiser avec précision la sonde tandis que Mars oscille sur son axe de rotation (RISE) et un capteur de flux de chaleur inséré à 5 mètres dans le sous-sol martien (HP3).

La mission de la sonde InSight consistera avant tout à détecter les séismes martiens qui, selon la description de la Nasa, sont "comme un flash qui illumine la structure interne de la planète". Les scientifiques l'agence spatiale américaine s'attendent à enregistrer jusqu'à une centaine de "tremblements de Mars" au cours de la mission. La plupart devraient être inférieurs à 6 sur l'échelle ouverte de Richter. 

Quand et où se posera l’engin ?

Si tout se déroule comme prévu cette fois, la sonde doit arriver à destination le 26 novembre 2018. Après un long voyage de 485 millions de kilomètres, l'atterrisseur entamera sa descente et se posera dans la plaine volcanique d’Elysium Planitia, à 600 kilomètres du cratère de Gale, où opère actuellement le rover Curiosity.  

Qu’espèrent découvrir les scientifiques ?

Etudier la façon dont les ondes sismiques se déplacent à travers la croûte, le manteau et le noyau de la planète rouge pourrait les aider à en apprendre davantage sur la constitution des différentes couches et sur leur épaisseur. Sur Terre, ces évolutions ont été masquées par des milliards d'années de séismes et de mouvements de roches en fusion dans le manteau, a expliqué le scientifique. Mais Mars, quatrième planète à partir du Soleil qui est plus petite et moins active géologiquement que la planète bleue, pourrait receler quelques indices en la matière.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Lune avant Mars : la conquête spatiale redécolle

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter