Nous sommes tous faits à 97% de poussières d'étoiles

Sciences

ASTRONOMIE - Nous ne sommes que poussières... d'étoiles. En observant la composition chimique de plus de 150.000 étoiles qui peuplent notre galaxie, des astronomes affirment être parvenus à démontrer que notre corps est constitué à 97% de substances provenant de ces corps célestes.

Nous sommes tous faits de poussières d’étoiles. Notre planète et tous les êtres vivants qui y vivent seraient en effet composés de milliards d’atomes qui proviennent d’étoiles bien antérieures à la formation du système solaire, il y a environ 5 milliards d’années. Mais jusqu’à présent, rien ne permettait de le démontrer de manière irréfutable. Une équipe d’astronomes affirme aujourd’hui être parvenue à prouver scientifiquement que l’Homme est bel et bien composé de substances étoilées.

Pour y parvenir, ces chercheurs du Sloan Digital Sky Survey, un programme scientifique lancé en 2000 dans le but de répertorier les objets célestes de notre univers, ont passé au crible pas moins de 165.000 étoiles depuis l’observatoire d’Apache Point (Nouveau-Mexique). A l’occasion de la réunion annuelle de l’Union américaine d’astronomie, ils ont présentés les derniers résultats de leurs recherches pour tenter de percer le mystère de l'apparition de la vie dans notre galaxie.

L'union de six éléments chimiques à l'origine de la vie terrestre

Pour bien comprendre, il faut savoir que les êtres vivants, que ce soit les humains, les animaux ou les plantes, sont tous composés, avec des concentrations différentes, de six éléments chimiques : du carbone (C), de l’hydrogène (H), de l’azote (N), de l’oxygène (O), du phosphore (P) et du soufre (S). Or, en mesurant la concentration de ces éléments dans la composition des étoiles, les scientifiques ont établi que "notre corps est constitué à 97% de substances étoilées".

"C'est la première fois que nous pouvons étudier la distribution de ces éléments à travers notre galaxie pour un si grand nombre d'étoiles", a souligné Sten Hasselquist, de l'université du Nouveau-Mexique. Pour mener à bien leurs travaux, les astronomes ont utilisé un télescope optique de 2,5 mètres de diamètre, muni du spectrographe APOGEE (pour Apache Point Observatory Galactic Evolution Experiment), qui se trouve à l’Observatoire Apache Point.

Grâce à ces données, nous pouvons déterminer quand et où la vie a eu les éléments nécessaires pour émerger dans notre galaxie.- Jennifer Jonhson, chercheuse à l'Université de l'Ohio

Leurs recherches révèlent également que les étoiles qui se trouvent au centre de notre galaxie, comme le soleil, contiennent davantage de matériaux ayant conduit à l’apparition de la vie sur Terre. "Grâce à ces données, nous pouvons déterminer quand et où la vie a eu les éléments nécessaires pour émerger dans notre galaxie. Nous disposons maintenant d’une frise temporelle des zones habitables de la Voie Lactée", a déclaré Jennifer Johnson, de l’Université de l’Ohio.  Peu à peu, le mystère de la vie s’éclaircit. 

En vidéo

VIDÉO - Regardez ces magnifiques pluies d'étoiles filantes

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter