Nuit des Quadrantides : comment observer la pluie d'étoiles filantes qui doit illuminer le ciel ce soir ?

Sciences

NUIT ÉTOILÉE - Si les conditions météorologiques le permettent, une pluie de météores, issue de l’essaim des Quadrantides, va illuminer le ciel dans la nuit du jeudi au vendredi 4 janvier. LCI vous dit comment observer ce spectacle cosmique.

Lorsqu’il fait beau début janvier, ce qui est loin d’être toujours le cas, il faut en profiter pour observer le ciel nocturne avec l’espoir de saisir l’éclat fugace de quelques étoiles filantes de l’essaim des Quadrantides. La Terre traverse en ce moment-même la périphérie de la zone poussiéreuse qui enveloppe l’orbite de l’astéroïde EH1, découvert en 2003. Et les multiples collisions avec les poussières microscopiques engendrent des étoiles filantes autour de la constellation du Bouvier et de la Grande Ourse.

Les Quadrantides sont considérés comme l’un des plus importants essaims météoriques de l'année, avec jusqu’à 200 étoiles filantes par heure, mais il est bien souvent occulté par de mauvaises conditions météorologiques. C’est au cours de la nuit du 3 au 4 janvier, celle de jeudi à vendredi donc pour 2019, que l’on peut en apercevoir le plus. Le pic d’activité est en général très court, de trois à cinq  heures seulement. Selon les spécialistes, il faut tabler, pour cette année, sur une moyenne de 120 météores par heure. La particularité de ces étoiles filantes est qu'elles laissent une traînée persistante plusieurs secondes après leur disparition.

Lire aussi

Où regarder et comment l'observer ?

Dès la nuit tombée, levez les yeux au ciel en direction des constellations d'Hercule et du Dragon. La Lune entamant sa nouvelle phase, elle ne gênera pas outre mesure l'observation. Installez-vous, si possible, loin des foules, dans un espace dégagé situé à plus de 15 kilomètres d’une agglomération pour éviter la pollution lumineuse. L'idéal est sur un site en hauteur, en bord de mer ou au milieu d’un champ. Un transat, un thermos et surtout de quoi vous protéger du froid. Pas besoin de jumelles ou de lunettes astronomiques. Cependant,  il vous faudra patienter au moins dix minutes avant que la rétine ne s'habitue à l'obscurité. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter