On a découvert le 80e organe du corps humain découvert : l'interstitium, "l'organe amortisseur"

Sciences
DirectLCI
SANTÉ - Des médecins américains affirment avoir découvert un nouvel organe du corps humain. Baptisé interstitium, cette couche de tissu qui s’étend dans tout le corps pourrait notamment permettre de mieux comprendre les mécanismes de progression du cancer.

Combien y a-t-il d’organes dans le corps humain ? Si vous êtes plutôt calés en culture générale ou que vous avez fait des études de médecine, vous devriez répondre 79. Eh bien, cette réponse est désormais inexacte. En effet, selon une étude publiée le 27 mars dans Scientific Reports, des scientifiques américains estiment avoir découvert le 80e organe du corps humain. Si on ne le découvre qu’en 2018, c’est sans doute parce que cet organe est tout petit, vous vous dites… Eh bien, détrompez-vous, car c’est l’un des plus gros ! Il devait donc être bien caché ? Sur ce dernier point, il sera par contre bien difficile de vous contredire…


Comme l’expliquent les scientifiques de l'ICAHN School of Medicine at Mount Sinaï de New York à l’origine de cette découverte, Petros Benias and Rebecca Wells, ce nouvel organe, baptisés "interstitium", était passé jusqu’à présent sous les radars des différents appareils d’observation du corps humain car il ne peut être extrait du corps en tant que tel. 

Un organe "amortisseur"

C’est en étudiant la voie biliaire d’un patient pour détecter l’éventuelle présence de cellules cancéreuses que Petros Benias et son collègue David Carr-Locke ont fait cette découverte inattendue. En utilisant l’endomicroscopie confocale, une nouvelle technique d’imagerie microscopique in vivo, ils aperçoivent une étrange cavité. Avec l’aide du pathologiste Neil Theise, ils décident de percer le mystère. En cherchant, ils découvrent autour de nombreux organes (intestin, poumons, etc.) mais aussi autour des vaisseaux sanguins et des muscles une couche de tissu qui transporte un liquide riche en protéines et essentiel au bon fonctionnement du système lymphatique. 

Il ressemble exactement à ce que sont les amortisseursNeil Theise

Un réseau interstitiel que les médecins considèrent comme un organe à part entière. Selon Neil Theise, il contient même 20% des fluides du corps, ce qui ferait de lui l’organe le plus gros du corps humain. Celui-ci servirait notamment à protéger les organes qu’il entoure, empêchant entre autres les tissus de se déchirer en cas de choc. "Il ressemble exactement à ce que sont les amortisseurs, c’est-à-dire des structures qui contiennent du fluide et qui peuvent se comprimer et se remplir à nouveau", explique Neil Theise.


Surtout, cette découverte pourrait permettre de mieux comprendre comment se répandent les cellules cancéreuses dans le corps. "Cette couche est une autoroute de fluide en mouvement", résume les chercheurs. Ainsi, le prélèvement du liquide contenu dans l’interstitium pourrait devenir "un outil de diagnostic puissant" selon les médecins. Comprendre le fonctionnement de cet organe pourrait donc ouvrir de nouvelles voies dans la lutte contre le cancer.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter