Oumuamua, une sonde extraterrestre ? L'astéroïde placé sur écoute

Oumuamua, une sonde extraterrestre ? L'astéroïde placé sur écoute

DirectLCI
ESPACE - Des scientifiques écoutent l'astéroïde à la recherche d'un signal extraterrestre.

Depuis sa découverte à la fin du mois d'octobre, l'astéroïde passionne les scientifiques du monde entier. Baptisé C/2017 U1 avant d'être renommé Oumuamua (le messager en hawaïen), le mystérieux objet rocheux ayant la forme d'un cigare provient en effet d'un autre système solaire, une observation sans précédent confirmée lundi 20 novembre par des astronomes. Composé de métal et de roche, sa forme en cigare intrigue tout particulièrement. L'astéroïde interstellaire pourrait-il être une sonde extraterrestre ?


C'est ce que veut vérifier Breakthrought Listen, un programme mondial dédié à la recherche de preuves d'une vie extraterrestre, fondé par le milliardaire russe Yuri Milner. Dans un communiqué publié lundi 11 décembre, Breakthrought Listen évoque sa forme en cigare "très inhabituelle pour un astéroïde", "l'architecture la plus probable pour un envin spatial interstellaire". "Alors qu'une origine naturelle est la plus probable, il n'y a actuellement aucun consensus sur l'origine de l'astéroïde, et Breakthrough Listen est bien placé pour explorer la possibilité qu'Oumuamua puisse être un artefact (extraterrestre)", note le communiqué.

Une première phase d'écoute de 10 heures

Quelques jours avant cette annonce, Yuri Milner avait reçu un mail d'Avi Moeb, directeur du département astronomie à l'université d'Harvard, indiquant qu'Oumuamua lui semblait tout particulièrement étrange. "Plus j'étudie cet objet, plus il me semble inhabituel, à tel point que je me demande s'il ne peut pas être une sonde envoyée par une civilisation extraterrestre", a-t-il écrit, selon Futurism, cité par L'Express.


L'écoute d'Oumuamua a débuté mercredi 13 décembre. Breakthrough Listen va tenter de capter un signal depuis l'observatoire de Green Bank en Virginie (États-Unis). "Sa première phase d'observation durera 10 heures", précise le communiqué.


Oumuamua a été découvert le 19 octobre avec le télescope Pan-STARRS1 situé à Hawaï qui traque les objets croisant proche de la Terre. Il mesure 400 mètres de long et sa longueur représente environ dix fois sa largeur. Cette forme inhabituelle est sans précédent parmi les quelque 750.000 astéroïdes et comètes observés jusqu'à présent dans notre système solaire où ils se sont formés, selon ces chercheurs. Les scientifiques ont conclu avec certitude à la nature extra-stellaire de cet astéroïde, car l'analyse des données recueillies montre que son orbite ne peut pas avoir son origine à l'intérieur de notre système solaire.

"Un étrange visiteur venu d'un système stellaire très lointain"

Selon ces astronomes, cet objet inhabituel a voyagé seul à travers la Voie Lactée depuis des centaines de millions d'années avant de passer dans notre système solaire et de poursuivre sa route. "Pendant des décennies, nous pensions que de tels objets d'un autre monde pouvaient se trouver à proximité de notre système solaire, et maintenant pour la première fois nous avons la preuve directe qu'ils existent bien", a souligné Thomas Zurbuchen, responsable adjoint des missions scientifiques de la Nasa qui a financé cette dernière recherche.


"C'est un étrange visiteur venu d'un système stellaire très lointain qui a une forme que nous n'avions jamais vue dans notre voisinage cosmique”, a ajouté Paul Chodas, directeur du Centre d'étude des objets évoluant près de la Terre au Jet Propulsion Laboratory de la Nasa à Pasadena en Californie.

Bientôt indétectable pour les télescopes terrestres

Immédiatement après sa découverte, d'autres télescopes autour du globe, dont le Très Grand Télescope de l'Observatoire européen austral dans le nord du Chili, se sont mis à observer l'astéroïde pour en déterminer les caractéristiques. Une équipe d'astronomes dirigée par Karen Meech de l'Institute for Astronomy à Hawaï a constaté que la luminosité de l'objet variait jusqu’à dix fois en puissance alors qu'il tourne sur lui-même toutes les 7,3 heures. Aucun astéroïde ou comète dans notre système solaire connaît une telle ampleur dans la variation de sa luminosité ou un tel ratio entre la longueur et la largeur, soulignent-ils.


Ces propriétés laissent penser que "Oumuamua" est dense et est formé de roche et peut-être aussi de métal. Mais il n'a ni eau ni glace et sa surface a été rougie par les effets des radiations cosmiques pendant des centaines de millions d'années.


Traqué par les télescopes les plus puissants au monde, Oumuamua poursuit sa route et deviendra quasiment indétectable après la mi-décembre.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter