Son nom avait une connotation nazie : la Nasa rebaptise l'astéroïde "Ultima Thulé"

Ultima Thulé, le plus lointain objet céleste observé par l'Homme, bien au-delà de Pluton, se dévoile peu à peu à mesure que les images du survol réalisé le 31 décembre par la sonde New Horizons nous parviennent. Nous lui consacrons notre "Explore" de cette semaine.
Sciences

POLÉMIQUE - Le corps céleste le plus lointain jamais observé de près a été officiellement renommé "Arrokoth", après que son premier surnom, "Ultima Thulé", a suscité une controverse du fait de son association avec le vocabulaire nazi.

Ne l’appelez plus "Ultima Thulé", mais "Arrokoth" ! Situé à quelque six milliards et demi de kilomètres de notre étoile, bien au-delà de Pluton, ce rocher spatial à la forme étrangement allongée et composée de deux lobes est devenu, le 31 décembre dernier, le corps céleste le plus ancien et le plus distant jamais visité par l'Homme. Enfin, plus précisément, à travers l’œil de la sonde américaine New Horizons, qui  l’a survolé à une distance d’environ 3.500 kilomètres, lui tirant le portrait à plus de 900 reprises. L'histoire aurait pu s'arrêter là. Mais voilà, suite à une controverse, la Nasa a dû se résoudre à rebaptiser l'objet du fait de son association avec le vocabulaire nazi.

Ultima Thulé - qui signifie littéralement "au-delà des frontières du monde connu" - avait été surnommé ainsi d'après une île lointaine de la littérature médiévale. Cependant, l'Agence spatiale américaine ignorait, assure-t-elle aujourd'hui, que cette dénomination était également utilisée par des partisans de l'extrême droite allemande au XXème siècle pour désigner l'endroit d'où proviendraient les "Aryens". Leur "société Thulé" est ensuite devenue le parti nazi d'Adolf Hitler, et le terme est resté populaire dans les cercles d'extrême droite. C'est par exemple le nom d'un groupe de musique suédois exaltant le "suprématisme blanc".

En vidéo

EXPLORE - "Il est plat comme un pancake" : Ultima Thulé, le plus lointain astéroïde jamais observé par l'Homme

Historiquement, ce nom était très positif, et (nous) avons réalisé ensuite que certains contextes étaient négatifs.- Alan Stern, du Southwest Research Institute.

Le nouveau nom officiel, choisi par l'équipe en charge de New Horizons, a été annoncé lors d'une cérémonie au siège de la Nasa : ce sera "Arrokoth", qui signifie "ciel"dans la langue de la tribu amérindienne Powhatan. Un communiqué de presse de l'agence spatiale américaine diffusé ensuite n'a cependant pas fait mention de la controverse. "Le nom ‘Arrokoth’ reflète la source d'inspiration provenant de la contemplation du ciel et du questionnement sur les étoiles et les mondes au-delà du nôtre", a déclaré Alan Stern, du Southwest Research Institute dans le Colorado, principal responsable de la mission New Horizons.

Joint par l'AFP, la Nasa a souligné qu'Ultima Thulé n'avait toujours été qu'un surnom, et n'a pas indiqué si le changement de nom avait été causé par la controverse. Mais l'astrophysicien Simon Porter, qui fait partie de l'équipe ayant découvert l'objet céleste, a déclaré : "En gros, les vérifications nécessaires n'ont pas été faites". Et d’expliquer : "Historiquement, ce nom était très positif, et (nous) avons réalisé ensuite que certains contextes étaient négatifs". Afin d’éviter une nouvelle polémique, la Nasa a tenu à préciser qu’elle avait reçu l'accord des aînés de la tribu Powhatan. 

Lire aussi

Vestige glacé de la formation du système solaire, celui que l'on appellera donc désormais Arrokoth se trouve dans la ceinture de Kuiper.  Cette contrée de la Voie lactée, considérée par les astronomes comme le "grenier" du Système solaire, est un reliquat de l'époque de la formation des planètes. Mais ce qui a intrigué tout particulièrement les astronomes, c'est surtout la forme de cet objet céleste. "Du jamais-vu", selon les mots de Jim Bridenstine‎, le patron de l'Agence spatiale américaine. Les images capturées par New Horizons ont montré qu'il était formé de deux sphères ou "lobes", à la manière d'un bonhomme de neige.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter