Quel taux d’urine dans les piscines publiques ? Des chercheurs ont fait le calcul, voici leur résultat

Quel taux d’urine dans les piscines publiques ? Des chercheurs ont fait le calcul, voici leur résultat
Sciences
DirectLCI
HYGIÈNE - Des chercheurs canadiens se sont intéressés à la quantité d'urine présente dans les bassins municipaux. Et le résultat de leur étude pourrait bien (ne pas) vous étonner.

Beaucoup s’en doutaient, d’autres continuaient à espérer. Plus possible de spéculer, c 'est désormais scientifiquement prouvé : les usagers des piscines préfèrent se soulager discrètement dans l’eau plutôt que de se précipiter aux WC. 


La chercheuse canadienne Lindsay Blackstock et son équipe de l'université de l'Alberta ont effectué pendant trois semaines pas moins de 250 prélèvements dans 31 piscines publiques, réparties dans deux villes canadiennes. 

570 fois plus que dans l'eau du robinet

Au centre de leurs recherches ? L’acésulfame potassium (ACE), un édulcorant utilisé par l'industrie agro-alimentaire. N’étant pas assimilé par l'organisme, il est rejeté par voie urinaire. Grâce aux taux d'ACE dans l'eau, les scientifiques ont ensuite extrapolé la quantité d'urine présente. 


 Au total, les bassins publics contiendraient ainsi entre 30 et 75 litres d’urine, soit un taux d’urine jusqu'à 570 fois supérieur à celui l'eau du robinet. Mais il y a pire : les jacuzzi. L’un de ceux étudiés par les chercheurs présentait trois fois plus d’ACE que la plus touchée des piscines. Les résultats des analyses ont été publiés dans la revue Environmental Science and Technology Letters,  

Cocktail nocif

Si les quantités d’urine retrouvées ne représentent finalement que 0,009 % d'une piscine de 850 000 litres (à titre de comparaison, une piscine olympique, qui fait généralement 50 mètres de long sur 25 de large et 3,5 m de profondeur, contient 525 000 litres), elles n'en demeurent pas plus saines.


En 2014, une étude montrait  que le mélange entre l'acide urique et le chlore produit de la trichloramine et du chlorure de cyanogène, connus pour leur toxicité. Ce cocktail nocif pourrait notamment affecter le cœur, le système nerveux ou encore augmenter les risques d’asthme et de cancer de la vessie.

En vidéo

Un couple surpris dans une piscine par un crocodile

En vidéo

Les pompiers de Marseille viennent en aide à une dame ayant uriné sur elle-même

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter