Les scientifiques confirment qu'il y avait de la vie sur Terre il y a 3,5 milliards d'années

Les scientifiques confirment qu'il y avait de la vie sur Terre il y a 3,5 milliards d'années

DirectLCI
SCIENCE - De nouveaux travaux scientifiques font remonter l'origine de la vie terrestre à 3,5 milliards d'années. Le mystère reste entier sur la manière dont la vie est apparue sur Terre, même si l'on progresse !

Quel âge a la vie sur Terre ? Selon une nouvelle étude, une forme rudimentaire de vie pourrait avoir été déjà présente sur Terre il y a 3,5 milliards d'années, alors que la Terre subissait encore d'intenses bombardements de comètes et d'astéroïdes. Des fossiles découverts en Australie constituent désormais l’empreinte des plus anciens micro-organismes connus ayant vécu sur notre planète, ont annoncé lundi 19 décembre des chercheurs. Leurs travaux sont publiés dans la dernière édition des comptes-rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS).


Ces scientifiques des universités de Californie et du Wisconsin ont identifié, grâce à une nouvelle technologie de spectrométrie de masse, les signatures chimiques de onze spécimens microbiens appartenant à cinq espèces, dont certaines étaient similaires à celles existant aujourd'hui. "C'est le premier lieu le plus ancien sur la planète où nous avons à la fois l'empreinte morphologique et chimique de la vie", a déclaré John Valley, professeur de géochimie et de pétrologie à l'université du Wisconsin, le principal auteur de cette étude.

De la vie avant que l'oxygène ne fasse son apparition sur la Terre

Mais revenons aux fossiles et à la façon dont ils ont été découverts. Le fait que différents types de microbes étaient déjà présents il y a 3,5 milliards d'années "nous indique que la vie a dû commencer bien plus tôt sur la Terre, sans que personne ne sache quand. Cela "confirme aussi qu'il n'est pas très difficile pour une forme de vie primitive d'évoluer vers des micro-organismes plus avancés", estime William Schopf, professeur de paléobiologie à l'université de Californie, co-auteur de ces recherches.

Des fossiles encore plus anciens découverts au Canada

Les travaux de ces chercheurs démontrent, en outre, que ces formes de vie microbienne pourraient avoir vécu à un moment où il n'y avait pas encore d'oxygène sur la Terre. En ces temps très reculés, le méthane devait former une partie importante de l'atmosphère de la toute jeune Terre fréquemment bombardée par des comètes, où l'oxygène était rare ou absent. Une découverte importante qui, selon ces scientifiques, permet de penser que la vie pourrait être fréquente dans l'Univers, tout au moins sous forme de micro-organismes.

En vidéo

La plus vieille preuve de vie sur Terre est un fossile découvert au Canada

De précédents travaux scientiques, publiés en septembre dernier dans la revue britannique Nature, ont fait part de la découverte d'indices potentiels de vie remontant à 3,95 milliards d'années, les plus anciens à ce jour, mais qui restent à être confirmés. Ces fossiles avaient été trouvés dans des grains de graphite, une forme de carbone. Ils étaient piégés 

dans d'anciennes roches sédimentaires de la zone de Saglek Block, dans le nord du Labrador. Mais pour l'heure, les chercheurs de l'Université de Tokyo qui les étudient ne sont pas encore parvenus à authentifier leur datation de manière certaine.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter