RemoveDebris, le satellite conçu pour nettoyer l'espace, a capturé son premier déchet

RemoveDebris, le satellite conçu pour nettoyer l'espace, a capturé son premier déchet

Sciences
DirectLCI
M. PROPRE - Confronté à la question de la pollution spatiale et des mesures à adopter pour la réguler, plusieurs entreprises et agences nationales ont entamé des projets de nettoyage. RemoveDebris, le premier satellite dont la vocation est de récupérer les déchets qui gravitent en orbite autour de la Terre, a capturé son premier débris ce mercredi.

Comment nettoyer les millions de micro-débris accumulés depuis plusieurs décennies par les différentes missions spatiales et qui risquent à tout moment d'entraîner des collisions aux conséquences potentiellement délétères ? La question est clairement posée. Prenant très sérieusement la problématique de la pollution spatiale (et les mesures à adopter pour la réguler), plusieurs entreprises et agences spatiales ont entamé des "projets de nettoyage".  


RemoveDebris est le premier de ces "projets". Ce satellite d'un genre nouveau, mis au point par le Surrey Space Centre de l’université de Surrey (Angleterre), a été placé en orbite depuis la Station Spatiale Internationale (ISS) en juin dernier. Sa mission : nettoyer les débris flottants menaçant les autres satellites et l'ISS elle-même. Il ressemble à un petit camion-poubelle spatial, de la taille d’une machine à laver.

Plus de 7 600 tonnes de débris spatiaux en orbite

Ce mercredi 19 septembre, RemoveDebris a capturé sa première "proie", en l'occurrence un petit satellite Cubesat, à l'aide d'un filet. Désormais emprisonné, le déchet en orbite à 300 km d'altitude doit bientôt retomber sur Terre. L'objectif de cette mission n'est en effet pas de le récupérer, mais de le forcer à retomber sur Terre pour qu'il brûle dans l'atmosphère.


Outre son filet, RemoveDebris comprend aussi une voile de traînée pour accélérer la désorbitation de la mission en huit semaines environ. Sans cette voile, il faudrait plus de deux ans et demi pour désorbiter le satellite.

En vidéo

EXPLORE - Le nouveau satellite "chasseur d'exoplanètes" de la Nasa partage sa première photo

On estime qu'il y a plus de 7.600 tonnes de débris spatiaux en orbite ; ce qui constitue une menace réelle pour les satellites et les stations spatiales.  Depuis 1957, plus de 5.250 lancements ont conduit à des dizaines de milliers d'objets en orbite autour de la Terre. Mais seulement 1.200 se révèlent des satellites opérationnels - le reste n'étant que des débris ne servant plus à rien. Gageons que RemoveDebris fasse bien le ménage. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter