Frappé par une panne, le télescope spatial Hubble à l'arrêt

Sciences
DirectLCI
ESPACE – Depuis vendredi, le télescope américain Hubble ne fonctionne plus. En cause, une défaillance constatée au niveau de ses gyroscopes. Explications.

Le poids des années. Propulsé le 24 avril 1990 par la navette Discovery, le télescope américain Hubble est à l’arrêt, souffrant d’une défaillance au niveau de ses gyroscopes (pièces permettant d’orienter et de stabiliser l’appareil). Il est ainsi passé en "mode sécurisé", a révélé la Nasa lundi. Et pour cause, il ne possède que deux gyroscopes fonctionnels sur six alors que trois sont nécessaire pour optimiser ses capacités. Pour mémoire, ce téléscope nous a permis d’accumuler nombre d’images du système solaire, de la voie lactée et de galaxies. De quoi nous permettre de mieux cerner les mystères de l’univers. 


D’après l'agence spatiale américaine, les experts "prennent des mesures pour ramener Hubble" au plus haut niveau scientifique. De son côté, Rachel Osten, directrice adjointe de la mission Hubble, confie sur Twitter avoir passé un week-end "très stressant". "Nous savions que cela allait arriver. Le gyroscope a fonctionné environ six mois de plus que ce que nous pensions", a-t-elle indiqué avant d’ajouter : "Nous allons travailler sur ces problèmes et nous serons de retour".

"Si le bilan indique que le gyroscope n’est pas utilisable, Hubble reprendra les opérations scientifiques dans un mode gyroscope réduit, déjà défini qui utilise un seul gyroscope, souligne la Nasa. Bien que le mode à gyroscope réduite offre moins de couverture du ciel à un moment donné, son impact sur l’ensemble des capacités scientifiques est relativement limité". Quoi qu’il en soit, le télescope James Webb Space devrait remplacer Hubble en mars 2021.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter