La fusée Blue Origin du patron d'Amazon Jeff Bezos réussit son premier vol de l’année

La fusée Blue Origin du patron d'Amazon Jeff Bezos réussit son premier vol de l’année

Sciences
DirectLCI
VERS L'INFINI... - Jeff Bezos rêve de proposer une offre de tourisme spatial aux terriens. Et le PDG d’Amazon pourrait bientôt remporter son pari. Dimanche, sa compagnie spatiale a lancé la fusée News Shepard aux limites de l'espace. Un nouveau test concluant.

Proposer des vols suborbitaux à tout un chacun. Tel est le souhait de Jeff Bezos, fondateur et actuel PDG d’Amazon. Et il ne lésine pas sur les moyens pour arriver à ses fins. Sa société Blue Origin - dont l’objectif est de mettre au point des innovations pour rendre l’accès à l’espace moins onéreux – a envoyé la fusée New Shepard aux limites de l’espace dimanche. Une réussite. Le lanceur a en effet atteint la ligne Karman (limite entre l’atmosphère terrestre et l’espace qui s’étend environ à 100 km au-dessus de la surface de notre planète) avant de se poser dans le Texas. Après sa séparation avec le lanceur, la capsule – qui doit accueillir à terme les curieux – a quant à elle atterri sans problème à quelques encablures, ralentie dans sa chute par trois parachutes. 

Un nouveau test concluant pour Blue Origin qui a déjà réalisé huit vols d’essai pour éprouver les capacités du New Shepard. Ariane Cornell, qui a commenté en direct la manœuvre, a indiqué que la société était désormais capable de "mettre le lanceur sur le pas de tir, de le lancer, de le récupérer et de le remettre sur le pas de tir" en vue d'un nouveau lancement en 14 heures avec une équipe restreinte de 30 personnes. Ce qui serait un véritable exploit tant les délais sont longs et les effectifs plus nombreux lorsqu’il s’agit de préparer un vol à l’heure actuelle. 

En outre, Blue Origin doit permettre "aux fusées de redescendre sur terre en douceur, avec un atterrissage parfait quelles que soient les conditions", souligne Clubic. Si les futurs tests s’avèrent concluant, les touristes pourront découvrir les vols suborbitaux à l’avenir. De quoi leur permettre de se retrouver en apesanteur et d’admirer un spectacle habituellement réservé aux astronautes.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter