Il est le plus gros animal volant de tous les temps, voici le Cryodrakon boreas

Sciences

PRÉHISTOIRE - Une nouvelle espèce de ptérosaure a été découverte au Canada. Baptisé Cryodrakon boreas ("Dragon gelé du vent du nord"), ce reptile volant mesurait 3 mètres de haut et jusqu'à 10 mètres d'envergure, pour un poids avoisinant 250 kilos.

Ni oiseau, ni dinosaure, cette créature terrifiante régnait en maître sur le ciel à la période du Crétacé supérieur, il y a environ 77 millions d’années, dans ce qui est aujourd’hui l’Amérique du Nord. Des restes fossilisés de ce reptile volant, baptisé Cryodrakon boreas ("Dragon gelé du vent du nord", en grec), avaient été découverts il y a trentaine d’années dans la région des Badlands, en Alberta (grand Ouest canadien). Une équipe de paléontologues a finalement réussi à les faire parler. 

En voyant le nom cet animal préhistorique, l'image du ballet tourbillonnant des dragons frayant le ciel de leurs flammes au-dessus des plaines gelées de Westeros vous viendra peut-être à l'esprit. Malheureusement, au risque de décevoir les fans de la série Game of Thrones, en dépit de son surnom, cette nouvelle espèce de ptérosaure, taillée comme une girafe, ressemblait davantage à un lézard croisé avec une cigogne qu’à un dragon cracheur de feu.

En vidéo

Charente : découverte d'un fémur de dinosaure

Lire aussi

Les paléontologues expliquent que le nom de l’animal fait davantage référence aux paysages de type alpin de l’Alberta qu’à Games of Thrones, bien qu’ils aient conscience que de nombreux fans de la série de HBO y verraient une référence, note  le Washington Post. Selon l’étude du Journal of Vertebrate Paleontology, cet animal carnivore mesurait trois mètres de haut, et jusqu’à 10 mètres, pour un poids avoisinant 250 kilos, ce qui fait de cet animal l’un des plus gros mammifères volants de tous les temps.

Cryodrakon boreas n'avait pas de mâchoire, il mangeait donc probablement des proies suffisamment petites pour descendre directement dans son gosier. Des lézards, des mammifères, ou encore des bébés dinosaures. Pendant longtemps, les paléontologues ont cru que l'animal appartenait à la famille des azhdarchidés, une sous-espèce de ptérosaure. Mais en comparant les restes avec d’autres spécimens découverts au Texas, en Mongolie et en France, les scientifiques se sont aperçus que les proportions ne correspondaient pas. 

Le squelette avec lequel les chercheurs ont travaillé était étonnamment complet, comprenant des parties des ailes, des pattes, du cou, ainsi que des côtes de l'animal. C'est d'ailleurs ce qui rend cette découverte exceptionnelle. Il existe, à ce jour, très peu de fossiles de ptérosaure. La plupart du temps, après leur mort, leurs os ont été désintégrés avec le temps. Apparus il y a environ 225 millions d'années, ces reptiles contemporains des dinosaures ont dominé le ciel pendant plus de 160 millions d'années, jusqu'à la fin du Crétacé, époque où ils ont totalement disparu, tout comme leurs congénères.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter