Space Poop Challenge : comment faire caca en combinaison, sans les mains et en apesanteur dans l'espace ?

REMUEZ VOS MÉNINGES - La Nasa demande l’aide des internautes pour résoudre une question cruciale : comment faire ses besoins en combinaison spatiale, en apesanteur et sans les mains ? De quoi participer à la conquête spatiale, depuis la Terre.

C'est un détail auquel on ne pense pas toujours : eh oui, les astronautes, eux-aussi, vont aux toilettes. Cependant, faire ses besoins en apesanteur lorsqu’on porte une combinaison spatiale n’a rien d’évident. Pour faciliter la vie de nos héros de l’espace, l’Agence spatiale américaine (Nasa) vient de lancer le "Space Poop Challenge". Littéralement, le "concours du caca dans lespace". Et pour cause : aujourd'hui, les astronautes doivent porter des couches sous leur combinaison, et ne peuvent pas rester à l'intérieur de ladite combinaison plus de 10 heures.


Or le spationaute français Thomas Pesquet et ses deux compagnons russe et américain sont entrés dans la Station spatiale internationale (ISS) dans la nuit du samedi au dimanche 20 novembre, deux jours après leur décollage du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan.  Pour s'y rendre, les trois astronautes voyageaient à bord d'une minuscule capsule... sans toilettes ! Pour faciliter à l'avenir la vie de nos héros de l’espace, l’Agence spatiale américaine (Nasa) vient de lancer le "Space Poop Challenge". Littéralement, le "concours du caca dans lespace".

Lire aussi

L’idée ? Demander l'aide des internautes pour trouver des solutions afin de résoudre ce problème crucial en vue de la conquête de Mars. "Les missions futures pourraient nécessiter un système de traitement des déchets au long court", explique la Nasa. Le dispositif  devra être capable de garder l’urine, les matières fécales et les pertes menstruelles, en position assise comme en mouvement, tout en évitant qu’elles entrent en contact avec le corps de l’astronaute. En cas de panne, ils pourraient se trouver coincés "jusqu'à six jours" (soit 144 heures) dans leur costume, explique la Nasa.


De quoi éviter aux astronautes de contracter une infection ou une maladie liées au manque d'hygiène. Enfin, ce nouveau dispositif devra être facile d'utilisation : "En moins de 5 minutes et sans les mains", souligne l'Agence spatiale américaine. Car si les astronautes ne portent pas leur combinaison en permanence, elle est obligatoire lors des sorties dans l'espace et, surtout, pour leur départ et leur retour sur Terre.

Lire aussi

Si vous souhaitez participer, sachez que vous avez jusqu’au 20 décembre pour proposer vos idées en vous rendant sur le site HeroX de la Nasa. Lancé le mois dernier, le concours est ouvert à toute personne de plus de 18 ans, en solo ou en équipe. Le gagnant du concours sera annoncé le 1er février prochain. A la clé ? Une belle récompense de 30.000 dollars que pourront se partager jusqu'à trois vainqueurs. Idéalement, la Nasa aimerait tester le dispositif dès l’année prochaine et qu’il soit utilisé par les astronautes d’ici trois ans. 

Se rendre aux toilettes à bord de l’ISS relève du chemin du combattant. Première difficulté : si le diamètre d’une cuvette d’un WC sur Terre est au minimum de 40 centimètres, on ne peut pas en dire pour celle à bord de l’ISS : elle ne dépasse pas dix centimètres ! Pour se maintenir dessus, les spationautes disposent de poignées. Ils activent ensuite un système d’aspiration destiné à évacuer les déchets solides. Pour l’urine, le système est différent. Chaque astronaute dispose d’un collecteur personnel : une sorte d’entonnoir qu’ils fixent ensuite à un tuyau.

C'est une bonne question ! Les liquides contenus dans ce compartiment sont ensuite purifiés afin de produire de l’eau potable (environ 6,8 tonnes d’eau par an). Les excréments des astronautes sont quant à eux stockés avec d'autres déchets de l'ISS, avant d'être expulsés directement dans l'espace. Les acheminer sur Terre semble vraisemblablement trop coûteux. Ils finissent donc dans l'atmosphère terrestre, où ils se désintègrent. Il est même possible de les apercevoir, selon la Nasa : ils deviennent ainsi une "étoile" filante. 

En vidéo

Espace : le corps de Thomas Pesquet mis à rude épreuve

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Thomas Pesquet dans l'espace

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter