Premier vol habité de SpaceX : vous pourrez même le voir (un peu) à l'oeil nu, voici comment

Après un premier essai avorté, SpaceX a réussi ce samedi 30 mai 2020 à procéder au lancement d'une fusée Falcon-9 et de sa capsule Dragon Crew, avec deux astronautes à son bord. Une première historique à revoir en images.
Sciences

ESPACE - Une capsule spatiale lancée par SpaceX avec à son bord deux astronautes a décollé ce samedi 30 mai depuis la Floride. C’est la première fois qu’une mission habitée est opérée par une société privée.

La dernière mission spatiale "100% Made in USA" remonte à près d'une décennie. Avec ce vol inaugural, les Américains entendent redorer leur blason et retrouver leur indépendance en mettant fin au monopole des Russes pour l'acheminement des astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS), après dix ans d'auto-stop à bord des vaisseaux Soyouz. Ce samedi 30 mai, l’entreprise américaine SpaceX va propulser pour la première fois deux astronautes de la Nasa en direction de l'ISS. Un baptême du feu pour la compagnie du milliardaire Elon Musk qui revêt un double enjeu : ce sera en effet le premier vol habité lancé depuis le sol américain en près de dix ans, qui plus est par un opérateur privé.

Depuis la fin de l’ère des navettes spatiales en 2011, les Etats-Unis dépendent de la Russie pour embarquer leurs astronautes. Roscomos, l'agence spatiale russe, étant pour l'heure la seule encore en capacité d’emmener l’homme dans l’espace. Et c’est aussi grâce à elle que voyagent les Européens. Une situation qui n’est pas du goût de Washington, tant pour des raisons géopolitiques qu'économiques. Plusieurs entreprises du pays, dont la société privée SpaceX, avaient été sélectionnées en 2014 par la Nasa en vue justement d’assurer la liaison avec la Station spatiale. Et cette mission habitée connue sous le nom de Demo-2 en est l'ultime étape. 

Une poussée équivalente à six Boeing 747

A 21h22 (heure de Paris), dans le vacarme pétaradant des neuf moteurs Merlin s’allumant ensemble dans un nuage de gaz et de poussière, la fusée Falcon 9 de SpaceX s’arrachera du pas de tir 39A du Centre spatial Kennedy, à Cap Canaveral en Floride, avec à son sommet la capsule Crew Dragon. C’est à bord de ce vaisseau que Bob Behnken (49 ans) et Doug Hurley (53 ans) quitteront la Terre en direction de la station spatiale. Un lancement historique qui portera la griffe du richissime et fantasque fondateur de l'entreprise spatiale américaine, Elon Musk. Avant le décollage, les deux astronautes seront transportés jusqu'à la plateforme de lancement à bord d'une Tesla Model X blanche ornée de l'ancien logo "ver" de la Nasa, remis au goût du jour pour l’occasion. 

 Vêtus de leurs combinaisons spatiales, les deux voyageurs de l'espace prendront ensuite un ascenseur jusqu'au bras d'accès de l'équipage sur la tour de lancement avant d'embarquer dans la capsule Dragon, perchée à 70 mètres de haut au-dessus du sol. Une fois à bord, Behnken et Hurley effectueront ensuite à une série de vérifications du système afin de déterminer si la capsule est prête à être lancée. Puis, ils armeront le système d'abandon de lancement de la capsule Crew Dragon qui les éjectera en cas d'urgence. Les équipes au sol commenceront alors à injecter de l'oxygène liquide à -206 °C, qui sera combiné au kérosène pour alimenter les neuf moteurs de la fusée, fournissant une poussée équivalente à six avions Boeing 747 au décollage. 

Lire aussi

L'ISS visible à l'oeil nu au dessus de la France

Le lancement sera retransmis en direct sur LCI à partir de 20h45 (canal 26).  

Sur la chaîne YouTube de la Nasa et sur le site de l'entreprise SpaceX, vous pourrez également suivre au plus près les moments qui vont précéder cet événement. Pour les internautes non anglophones, la chaîne Youtube française Stardust, dédiée à l'actualité spatiale, proposera une émission spéciale à partir de 17 heures avec comme intervenants Julia Bergeron (NASA Spaceflight, sur place) et Marie-Ange Sanguy (rédactrice-en-chef du magazine Espace & Exploration). La Cité de l'espace animera de son côté un live depuis son compte Twitter.

Pour ceux qui le souhaitent, il sera même possible d’observer à l’oeil nu la Station spatiale internationale suivie quelques minutes plus tard du vaisseau de SpaceX. Tous deux survoleront le sud de l’Hexagone. Du fait de l’heure de lancement, il faudra néanmoins attendre la nuit tombée et donc leur deuxième passage, qui aura lieu 1h30  plus tard : entre 23h11 et 23h18 pour l’ISS et entre 23h15 et 23h18 pour la capsule Crew Dragon. Située à une altitude comprise entre 250 et 300 kilomètres, ils apparaîtront sous la forme d’un point blanc visible en direction du sud-ouest (voir la carte ci-dessous montant la trajectoire projetée au sol du vaisseau). Contrairement à mercredi dernier, il risque cependant d’être difficile de le voir depuis les zones les plus septentrionales de l’Hexagone.

Météo toujours incertaine

Les prévisions météo sont toujours incertaines avec un risque de 50% de mauvais temps selon les prévisionnistes de Cap Canaveral. En cas d’annulation, la fenêtre de lancement suivante est programmée pour ce dimanche 31 mai à 21 heures. Le voyage pour se rendre jusqu'à l'ISS doit durer normalement dix-neuf heures. A l’issue de ce périple, la capsule de SpaceX s'amarrera au laboratoire spatial, où résident actuellement deux Russes et un Américain. 

En vidéo

SpaceX : l'entreprise d'Elon Musk a fait atterrir Falcon 9 sur la côte ouest des États-Unis, pour la première fois !

Les deux astronautes vétérans de la Nasa Bob Behnken et Doug Hurley séjourneront entre un et quatre mois dans la Station spatiale internationale. "Ils effectueront des tests sur Crew Dragon en plus de mener des recherches et d'autres tâches avec l'équipage de la station spatiale", indique la Nasa sur son site internet. Les astronautes reviendront sur Terre à bord du Crew Dragon et amerriront dans l'océan Atlantique, à 370 kilomètres des côtes de Floride, où ils seront accueillis par un navire de SpaceX. 

Toute l'info sur

La Lune avant Mars : la conquête spatiale redécolle

Si la mission Demo-2 est un succès, la Nasa pourra alors certifier le Crew Dragon et ainsi retrouver son autonomie spatiale. De quoi également réaliser des économies importantes avec les vaisseaux réutilisables de SpaceX. Si tout se passe bien, la première mission opérationnelle du Crew Dragon pourrait même être lancée avant la fin de l'année. C'est d'ailleurs à bord de ce vaisseau spatial que le Français Thomas Pesquet pourrait monter pour se rendre à nouveau en 2021 dans la Station spatiale internationale.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent