SpaceX va livrer du cannabis à bord de la Station spatiale internationale

SpaceX va livrer du cannabis à bord de la Station spatiale internationale

ESPACE - Un cargo de ravitaillement de la compagnie SpaceX va livrer des graines de chanvre à bord de la Station spatiale internationale (ISS). But de la mission : étudier les effets de la microgravité sur ce proche cousin du cannabis.

La prochaine mission de ravitaillement de la Station spatiale internationale (ISS) opérée par un cargo de la compagnie SpaceX n'aura lieu qu'au printemps prochain. Mais on connait déjà en partie son chargement. En début de semaine, la startup Front Range Bioscience, basée au Colorado, a annoncé son intention d’envoyer des cultures de café et de cannabis à bord du laboratoire spatial. Pas de l’herbe pour planer à 400 kilomètres au-dessus du plancher des vaches, mais des graines de chanvre - une variété de marijuana qui n’a pas d'effet psychotrope et qui est donc légale - dans le but d'étudier leurs propriétés dans l'espace.

"Ce sera la première fois que quelqu’un étudie les effets de la microgravité et des vols spatiaux sur les cultures de chanvre et de cellules de café ", a déclaré Jonathan Vaught, co-fondateur et PDG de Front Range Biosciences, ce mardi 10 décembre dans un communiqué. "Il existe des données scientifiques qui soutiennent l’idée selon laquelle les plantes dans l’espace subissent des mutations. C’est l’occasion de voir si ces mutations tiennent le coup une fois ramenées sur terre et s’il y a de nouvelles applications commerciales", a-t-il ajouté.

Lire aussi

Une molécule aux nombreuses propriétés médicinales

Après un mois à bord de l'ISS, les fleurs de chanvre seront rapatriées sur Terre et seront analysées dans les laboratoires de Front Range Bioscience, qui mène cette expérience conjointement avec des chercheurs de l'Université du Colorado. Le but, écrit la startup, est d'effectuer des recherches en exomédecine et de concevoir des cultures de chanvre plus résistantes, capables de s’adapter à des environnements habituellement peu enclins à sa culture. Rappelons qu'en raison de ses propriétés médicinales, cette molécule dérivée du cannabis fait  l'objet de nombreuses recherches,  notamment pour traiter l'épilepsie, l'anxiété ou encore la douleur.

En vidéo

Cannabis thérapeutique : quelle est la législation à l'étranger ?

A vrai dire, ce n’est pas la première fois que des graines de cannabis s’envolent pour l’espace. Déjà en 2013, l’entreprise anglo-saxonne Seed Hub, en partenariat avec le magazine underground High Times, avait utilisé un ballon météo pour envoyer un joint dans la haute stratosphère, à 32 kilomètres d'altitude.  

Fin 2018, la startup Space Tango, une entreprise de recherche spatiale basée dans le Kentucky, avait également annoncé son intention d'envoyer du chanvre à bord de l'ISS via une capsule Dragon de l'entreprise Space. Dans un interview accordée en avril 2018 au magazine américain Honey Suckle, le patron de Space Tango explique que les graines ont séjourné pendant un mois dans un caisson prévu à cet effet, avant d'être rapatriées sur Terre. Néanmoins, les résultats de l'expérience n’ont toujours pas été publiés par la société. L'initiative de Front Range Bioscience, si elle se concrétise, ne serait donc pas vraiment une première.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France a rapatrié plus de 20.000 personnes bloquées au Maroc

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

"Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour sur TF1

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Zemmour candidat : plusieurs médias et personnalités dénoncent l'utilisation d'images sans autorisation

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.