Quand la Nasa doit démentir la rumeur (absurde) d'une colonie d'enfants esclaves sur Mars

Quand la Nasa doit démentir la rumeur (absurde) d'une colonie d'enfants esclaves sur Mars

DirectLCI
THÉORIE DU COMPLOT - Afin d'éviter la propagation d'une rumeur conspirationniste, la NASA a décidé de démentir l'allégation selon laquelle l'agence aurait envoyé des enfants sur la planète Mars pour les réduire en esclavage.

Mieux vaut en rire qu'en pleurer. Le 29 juin dernier, le présentateur Alex Jones - chantre américain de la théorie du complot et dirigeant du site d’extrême-droite InfoWars - reçoit Robert David Steele, qui se présente comme un ex-agent secret, dans son émission The Alex Jones Show, diffusée sur pas moins de 118 stations de radio dans tous les Etats-Unis. L’homme est là pour parler de Mars, et il a des "révélations" à faire. Très sérieux, l'invité affirme que la Nasa kidnappe des enfants pour les envoyer dans une colonie esclavagiste, sur Mars, rapporte Le Parisien.


"Nous croyons réellement qu'il y a sur Mars une colonie habitée par des enfants esclaves, raconte-t-il, d'un ton grave. Ils y arrivent après un voyage de vingt ans dans l'espace. Et une fois arrivé sur place, ils n'ont plus d'autre choix que de devenir des esclaves". Mais ce n’est pas tout. D’après lui, la Nasa kidnapperait ces enfants, dans le but de "remplir leur sang d'adrénaline", puis les assassinerait "pour récupérer leur os, leur moelle". "C'est l'hormone de croissance originelle ?", questionne le présentateur conspirationniste. "Absolument, c'est un truc antivieillissement", renchérit alors l'ex agent-secret. 

Pas d’êtres humains sur Mars, "juste des rovers actifs", dit la Nasa

Cet entretien lunaire aurait pu s’arrêter là. Sauf que l'Agence spatiale américaine, contre toute attente, a décidé de démentir ces allégations, bien que celles-ci soient totalement fantaisistes. "Il n’y a pas d’humains sur Mars, il y a juste des rovers en fonction sur Mars. Mais il y a cette stupide rumeur sur Internet, qui est apparemment devenue une information", a déploré Guy Webster, le conseiller presse de l'Agence spatiale américaine, interrogé par The Daily Beast. Mais pourquoi l'Agence spatiale américaine a-t-elle décidé de répondre à ces deux huberlus ?


Alex Jones est un expert en rumeurs. Les propos tenus lors de ses émissions sont souvent repris massivement sur les réseaux conspirationnistes américains. En décembre dernier, l'animateur avait ainsi alimenté ce que l'on a nommé le "Pizzagate", une histoire inventée de toute pièce et propagée sur 4Chan et Reddit selon laquelle un réseau pédophile, impliquant notamment Hillary Clinton, était organisé depuis une pizzeria de Washington. Un homme, convaincu, avait ensuite débarqué sur place, armé d'un fusil d'assaut, avant d'être arrêté par la police. 

En vidéo

REGARDEZ : les premières images martiennes de la sonde TGO

En vidéo

VIDÉO - Pizzagate : la théorie du complot tourne au coup de fusil

Alex Jones, une source fiable selon Donald Trump

Alex Jones est d'ailleurs considéré comme une source fiable par DonaldTrump. En décembre 2015, il avait reçu les félicitations du président des Etats-Unis, à l'occasion d'une interview accordée au site conspirationniste InfoWars. Plus récemment, en mai dernier, Donald Trump Jr. (le fils aîné du président américain) l'avait félicité pour "son impartialité" et avait parié qu'il allait bientôt "gagner un Pulitzer" [le prestigieux prix journalistique]. Pourquoi a-t-elle consenti à donner de l'importance à de tels propos ? Sur Reddit, un internaute américain s'en amuse : "Un démenti... C'est exactement ce que ferait quelqu'un qui détient une colonie d'enfants esclaves sur Mars".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter